CSA / Enfants autistes/ Fond. Roi Baudouin

 Imprimer

Cardio 3 : des cellules souches adultes pour régénérer le coeur fragilisé

L'autorité américaine de santé, la Food and Drug Administration (FDA) vient de donner son feu vert à la société biopharmaceutique belge Cardio3 BioSciences pour un essai clinique de phase III sur le test du traitement C-Cure sur 240 patients. Ce traitement, qui utilise des cellules souches adultes, "représente les travaux les plus avancés dans le domaine des thérapies cellulaires pour les maladies cardiaques". Il pourrait être mis sur le marché à l'horizon 2016 et permettrait de ne pas recourir à une transplantation.
Pour parvenir à cette thérapie, les chercheurs ont prélevé des cellules souches adultes dans la propre moelle osseuse du patient, au niveau de la hanche, et les ont ensuite "programmées in vitro pour devenir des cellules de lignées cardiaques". Concrètement, ils "reproduisent les signaux protéiniques qui, dans l'embryon permettent aux cellules de se différencier en cellules d'un organe particulier". Les cellules cardioréparatrices obtenues "sont ensuite injectées dans le...

Lire la suite 


Enfants autistes : comment améliorer leur qualité de vie et celle de leur famille ?

Les parents des enfants atteints d'autisme se sentent souvent démunis et se posent de multiples questions concernant le soutien dont ils devraient bénéficier. C'est dans cet esprit que le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a réalisé un aperçu des politiques, soit existantes soit à mettre en oeuvre, pour améliorer la qualité de vie des enfants autistes (de moins de 6 ans) et celle de leur famille. L'avis aborde les aspects suivants : importance du diagnostic précoce,  aperçu de tous les secteurs concernés : petite enfance, soins de santé, enseignement, action sociale, secteur du handicap et accompagnement des familles par les associations de parents. Le CSS estime que l'ensemble des services et l'enseignement ne répondent que très partiellement aux besoins des enfants autistes et de leur famille et ce pour des raisons à la fois organisationnelles et financières et émet des recommandations afin de les améliorer.

Lire la suite 


Lancement d’une banque européenne de cellules souches IPS

L'Initiative en matière de médicaments innovants (IMI), le plus gros Partenariat public-privé au monde dans le domaine de la santé, sera le cadre administratif de la future banque européenne centralisée de cellules souches IPS. Cette banque, l'European Bank for Induced Pluripotent Stel Cells (EBiSC), est un consortium de 26 partenaires publics et privés.
L'EBiSC regroupe des adhérents de la Fédération européenne de l'industrie pharmaceutique (EFPIA), des PME et des universités, centres de recherche, institutions publiques et structures à but non lucratif. Cette banque a pour objectif le stockage et la distribution de cellules souches IPS, utilisées pour l'étude de pathologies et le développement de traitements. La conception et la coordination reviennent aux laboratoires Plizer (Cambridge, UK) et Roslin Cells (Edimbourg,UK).
Depuis la découverte de 2006 du Pr. Yamanaka, les cellules souches IPS ont été reconnues comme "une avancée technologique". Aujourdhui, de nombreux programme de...

Lire la suite 


Rapport de la Fondation Roi Baudouin : planifier ses vieux jours : positionnement et attentes

L'objectif de cette étude est de comprendre l'expérience, les espoirs et les besoins de groupes vulnérables, à savoir les personnes d'origine étrangère, celles en situation de pauvreté et celles avec un handicap, lors de la planification de leurs « vieux jours ». A la lecture de ce rapport, on découvre que les besoins exprimés par les personnes âgées vulnérables rejoignent ceux des personnes âgées en général. On peut citer, à titre d'exemple, l'envie de rester autonome et de vivre à son domicile aussi longtemps que possible. Mais, on voit, par exemple, que le manque de ressources les empêche de planifier concrètement leurs vieux jours.
Face à ce manque de ressources qui piège les personnes fragilisées, une série de mesures structurelles sont nécessaires. Ces mesures relèvent tant de la responsabilité des pouvoirs publics que de celle des structures d'appui social (CPAS, maisons de repos, services de soins à domicile, associations diverses,...). Ce rapport fournit une photographie uti...

Lire la suite