Bulletin de l'IEB - 23 février 2011

 Imprimer

Enfant né d'une mère porteuse ukrainienne pour deux hommes homosexuels

Enfant né d'une mère porteuse ukrainienne pour deux hommes homosexuels

Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a octroyé un passeport au fils adoptif d'un couple homosexuel belge, conçu avec l'aide d'une mère porteuse en Ukraine conformément au jugement rendu par le tribunal de première instance de Bruxelles. Le couple d'homosexuels avait introduit  une demande en vue d'obtenir un passeport et un visa qui permettraient à leur fils adoptif, âgé de deux ans, de venir en Belgique.

L'enfant réside actuellement en Ukraine. « Suite au récent jugement du tribunal de première instance de Bruxelles concernant Samuel Ghilain (...), les Affaires étrangères vont délivrer un passeport à l'enfant, conformément à la décision judiciaire », a indiqué M. Vanackere dans un communiqué. .

Pour rappel, la gestation pour autrui (mère porteuse) ne fait l'objet d'aucune loi en Belgique.  Voir aussi le Dossier de l'IEB "Faut-il légaliser la gestation pour autrui?"

Lire la suite 


Orgaantoerisme naar België

Orgaantoerisme naar België

In de periode van 2003 tot en met 2009, hebben 131 mensen die stonden ingeschreven in het Nederlandse bevolkingsregister, in België een orgaantransplantatie ondergaan met een orgaan van een overleden donor. Andersom gebeurt het ook dat patiënten uit België in Nederland worden getransplanteerd, maar dat komt veel minder voor. In diezelfde periode gebeurde dat 4 keer. Daarnaast is het zo dat in de periode 2003-2009, 15 personen uit Nederland in België zijn overleden en donor zijn geworden, tegen 7 personen uit België die in Nederland overleden en donor werden.

Er zijn verschillende redenen aan te voeren voor het feit dat mensen uit Nederland veel vaker een orgaantransplantatie in België ondergaan dan andersom. Een gedeelte van deze mensen is, vanwege de geografische ligging van hun woonplaats, voor andere zorg ook afhankelijk van de Belgische gezondheidszorg. Anderen echter hebben speciaal voor deze operatie hun heil in België gezocht. Waarschijnlijk omdat de wachttijd in België korte...

Lire la suite 


Peu de Belges organisent leur euthanasie

Belgique - Peu de Belges organisent leur euthanasie

p { margin-bottom: 0.21cm; }

Fin 2010, le nombre de déclarations anticipées d'euthanasie enregistrées auprès du SPF Santé publique s'élève à 24.046. Un article paru dans Le Soir mentionne que trois quarts de ces déclarations proviendraient de Flandre. D'après le quotidien, cette procédure resterait mal connue et contraignante. Un formulaire type permet aux citoyens d'exprimer leur souhait d'avoir recours à l'euthanasie dans certaines circonstances et lorsqu'ils ne seraient plus aptes à s'exprimer. Cette déclaration est valable 5 ans et suppose de se rendre à l'administration communale accompagné de deux témoins majeurs.

"Malgré les efforts entrepris par certaines communes, des mutuelles et quelques organisations progressistes, on constate un déficit réel d'information", regrette Jacqueline Herremans, présidente de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).

L'année dernière, quelques 8.000 nouvelles déclarations ont été enregistrées, soit 170 par semaine en moyen...

Lire la suite