One of us : une initiative paneuropéenne d’envergure pour la protection de l’embryon

Publié le : Thématique : Statut du corps humain / Embryons Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

En signant ce document, chaque citoyen européen peut montrer son souci de protéger l'embryon humain. Nombreuses sont les associations qui de par l'Europe en appellent à leurs membres. Objectif : 1.000.000 de signatures de par 7 différents pays.

Pourquoi exiger de la Commission de protéger l'embryon humain ? C'est pour que soient repectées la dignité et de l'intégrité de l'embryon humain, tout comme cela a été établi par l'arrêt Brüstle contre Greenpeace de la CJUE qui définit l'embryon humain comme le commencement du processus de développement d'un être humain. Afin d'être cohérente dans l'exercice de ses compétences, l'UE devrait interdire et mettre fin au financement des activités qui impliquent la destruction d'embryons humains, en particulier dans les domaines de la recherche, de l'aide au développement et de la santé publique.

En cliquant sur le lien suivant  le bouton « Je signe en ligne » ,vous allez être redirigé vers le site protégé de l'Union Européenne.


Articles similaires

Pologne : vers une meilleure protection de l'enfant à naître ?

Pologne : vers une meilleure protection de l'enfant à naître ?

- Embryons

Jeudi dernier, deux projets de loi diamétralement opposés étaient en discussion au parlement de Varsovie, l'un réclamant la libéralisation de l'avortement, l'autre un durcissement de ses conditions, prévoyant des peines allant jusqu'à 5 ans de réclusion.
A ce jour en Pologne, l'avortement est autorisé lorsque la santé de la mère est en danger, en cas de handicap de l'enfant, ou en cas de viol et d'inceste. Quelque 2000 avortements légaux sont pratiqués chaque année, 90% pour des cas de trisomi...

Lire la suite

Grande-Bretagne : ils ont créé un embryon sans gamètes

Grande-Bretagne : ils ont créé un embryon sans gamètes

- Recherche sur les embryons

Des chercheurs de l'Université de Cambridge ont créé un embryon artificiel à partir de cellules souches de souris. Celui-ci a atteint l'âge de 7 jours, soit un tiers du temps de gestation de son espèce (de +- 3 semaines).

Si la structure interne de cet embryon de souris ne différait en rien de celle d'un embryon naturellement développé à partir de gamètes, les chercheurs ne pensent pas qu'il aurait continué normalement son développement, car d'autres types de cellules-souches auraient pour ce...

Lire la suite

Plus de 20.000 embryons détruits en Belgique chaque année sur base de leur « aspect »

Plus de 20.000 embryons détruits en Belgique chaque année sur base de leur « aspect »

- Eugénisme

Plusieurs scientifiques (1) remettent en question la destruction systématique d'embryons sur base de leur aspect. Jean-Michel Debry, écrivait déjà dans un article paru dans « Le Généraliste » du 14 janvier 2010 que « la morphologie des embryons n'est pas, dans une large mesure, indicatrice des aptitudes implantatoires. Les biologistes de PMA ont déjà une idée de cette réalité dans la mesure où lorsqu'ils ont l'occasion de prolonger la culture in vitro jusqu'au 5ème ou au 6ème jour, ils peuvent...

Lire la suite