Peu de contrôle dans la pratique du don de sperme : anonyme ou pas ?

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes

Actualités

Publié le : 10/09/2013

Dans une question écrite (n° 5-9727 du 19 juillet 2013)  Elke Sleurs (NV-A) s'adresse à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Madame Onkelinx, à propos du don de sperme non anonyme.
L'article 57 de la loi de 2007 relative à la procréation médicalement assistée autorise le don de sperme « connu », lorsque les receveurs connaissent le donneur, souvent un membre de la famille. Par contre, le don non anonyme, par un donneur inconnu mais dont l'identité serait divulguée, est interdit. On trouve cependant sur internet une liste où figurent notamment les centres belges de fertilité qui divulguent l'identité du donneur. Elke Sleurs ayant obtenu certaines informations, prétend que ces centres de fertilité notamment en Flandre, décideraient eux-mêmes de travailler, ou non, avec du matériau non anonyme (ovocyte et /ou sperme). La confusion semble régner quant aux dons non anonymes. L'interpellation est donc importante pour savoir comment la Ministre responsable compte mettre en place certains contrôles.

 


 


Articles similaires

Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

- Don de gamètes

Confrontées à une hausse des demandes de procréation médicalement assistée, les banques de sperme belges sont en pénurie, peut-on lire dans le journal L'Echo. Le problème est sérieux et les centres de procréation médicalement assistée (PMA) sont "inquiets".
En plus des hétérosexuels confrontés à l'infertilité, un nombre croissant de femmes seules et de lesbiennes sont candidates. Et le cadre légal belge très libéral en matière de PMA suscite la visite dans les centres belges de personnes venan...

Lire la suite

Danemark : l’anonymat des donneurs de sperme est facultatif

Danemark : l’anonymat des donneurs de sperme est facultatif

- Don de gamètes

Le Danemark, pour répondre dans la mesure du possible au droit reconnu à chacun de connaître ses origines, propose aux donneurs de sperme  de plus de 25 ans de faire leur don de manière non-anonyme.

Si le donneur y consent, il accepte que l'enfant né de son don puisse, à ses 18 ans, accéder à son identité et entrer en contact avec lui s'il le souhaite. Le Danemark permet cette possibilité de contacts, parce qu'elle pourrait aider les enfants nés de dons de gamètes à sortir de l'inconnu s'ils ...

Lire la suite

Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

- Don de gamètes

Issus d'un don de sperme provenant d'un Danois porteur du gène de la neurofibromatose de type 1, plusieurs enfants sont nés avec ce handicap. Ces cas douloureux posent la question du contrôle de qualité des banques de spermes et du fonctionnement des centres de procréation médicalement assistée. La Sénatrice Elke Sleurs (N VA) a interpellé  à ce sujet Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. « Quand la ministre s'attellera-t-elle enfi...

Lire la suite