Donneur de sperme : deux enfants malades

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes

Actualités

Publié le : 29/06/2013

Deux enfants nés au centre de la fertilité de l'hôpital AZ Sint-Lucas à Gand sont atteints de neurofibromatose, une maladie génétique. Et ce à cause du sperme du donneur danois utilisé pour leur conception.On apprenait l'an passé qu'un Danois porteur d'un gène déficient avait donné son sperme à la Nordic Cryobank, une banque de sperme commerciale à Copenhague. Son sperme a été envoyé dans au moins dix pays, dont la Belgique. Il serait le père biologique de 43 enfants, dont 9 auraient développé cette maladie. En juin 2009 l'hôpital AZ Sint-Lucs de Gand a pris contact avec la banque de sperme danoise après la naissance d'un enfant porteur de la neurofibromatose de type 1 (NF-1). La direction de la banque du sperme a ouvert une enquête, tandis que l'hôpital gantois découvrait un deuxième enfant porteur de la même maladie génétique. Le sperme de ce donneur a également été utilisé à Louvain, Bruges et Bruxelles
Le groupe “ Donorkinderen België " a réagi immédiatement: “ chaque personne a le droit de connaître ses origines et également toute information génétique du donneur » a déclaré Steph Raeymaekers, qui plaide pour un registre d'identification des donneurs de sperme.
Source : Belga et GVA, 22/06/2013


 


Articles similaires

Pays-Bas : un donneur de sperme aurait 102 enfants

Pays-Bas : un donneur de sperme aurait 102 enfants

- Don de gamètes

Et qui seraient donc demi-frères-soeurs sans le savoir...
Un groupe de mères célibataires aurait donné l'alerte : deux donneurs de sperme néerlandais  ont fait des dons dans plusieurs cliniques des Pays-Bas. Un des deux donneurs serait le père biologique de 102 enfants alors que la limite légale prévue dans ce cas est de 25 enfants par donneur. En effet, la loi impose à tout donneur qui se présente dans une clinique de faire une déclaration selon laquelle il affirme sur l'honneur n'avoir pas d...

Lire la suite

Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

- Don de gamètes

Faisant suite au cas de deux soeurs de 12 et 17 ans, conçues par don de sperme anonyme et à qui on avait refusé de transmettre l'identité du donneur avant qu'elles n'aient 16 ans, la Cour suprême de la République d'Allemagne vient de se prononcer : les enfants conçus suite à un don de sperme anonyme ont le droit de connaître l'identité de leur père biologique, et ce quel que soit leur âge. La Cour estime en effet que les enfants commencent à poser des questions sur leurs origines dès le jardin...

Lire la suite

Les enfants nés d'un don de gamètes anonyme vont-ils enfin pouvoir connaitre leurs géniteurs?

Les enfants nés d'un don de gamètes anonyme vont-ils enfin pouvoir connaitre leurs géniteurs?

- Don de gamètes

La Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable a adopté fin janvier, à l'unanimité, un projet de recommandationsur la levée de « l'anonymat pour tous les dons futurs de gamètes dans les États membres du Conseil de l'Europe.» Il sera débattu lors de la prochaine session de l'Assemblée en avril, et pourrait devenir contraignant juridiquement pour les Etats membres.

Le projet, rédigé par l'eurodéputé belge Petra de Sutter, vise à trouver un bon équilibre entre les ...

Lire la suite