Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

Publié le : Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

Issus d'un don de sperme provenant d'un Danois porteur du gène de la neurofibromatose de type 1, plusieurs enfants sont nés avec ce handicap. Ces cas douloureux posent la question du contrôle de qualité des banques de spermes et du fonctionnement des centres de procréation médicalement assistée. La Sénatrice Elke Sleurs (N VA) a interpellé  à ce sujet Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. « Quand la ministre s'attellera-t-elle enfin à la confection de tous les arrêtés d'exécution de la loi de 2007 en vue de la mise en oeuvre d'une coordination efficace entre les centres de fécondité ? Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps ? » demande Elke Sleurs.
La Ministre répond que ses « services discutent en ce moment avec des représentants des centres de fécondité pour examiner quelles sont les modalités les plus adaptées. Différentes pistes ont déjà été tracées mais elles doivent être précisées et surtout validées par les intéressés. La loi sur la PMA prévoit l'instauration d'un système d'échange d'informations entre les centres de fécondation. Ce système permettra entre autres de contrôler si les gamètes d'un même donneur ne sont pas utilisés pour concevoir un ou plusieurs enfants chez plus de six femmes. »
La loi relative à la médecine de reproduction date déjà d'il y a six ans. La question des contrôles et de l'échange d'informations reste cruciale pour les 20.000 couples (ou personnes seules) qui ont chaque année recours aux techniques de PMA.
 


Articles similaires

Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

- Don de gamètes

Confrontées à une hausse des demandes de procréation médicalement assistée, les banques de sperme belges sont en pénurie, peut-on lire dans le journal L'Echo. Le problème est sérieux et les centres de procréation médicalement assistée (PMA) sont "inquiets".
En plus des hétérosexuels confrontés à l'infertilité, un nombre croissant de femmes seules et de lesbiennes sont candidates. Et le cadre légal belge très libéral en matière de PMA suscite la visite dans les centres belges de personnes venan...

Lire la suite

Banque d’ovules congelés : la Belgique en tête ?

Banque d’ovules congelés : la Belgique en tête ?

- Don de gamètes

Créée il y a à peine deux ans, la banque d'ovules congelés du Centre de médecine reproductive de l'UZ Brussel est pleinement opérationnelle, alors que la technique n'en est qu'à ses balbutiements dans les pays voisins comme la France, les Pays-Bas ou l'Allemagne.

A Bruxelles, en deux ans, les dons d'ovocytes ont déjà permis de « traiter » environ 150 patientes. Le Dr Dominic Stoop explique comment la congélation d'ovocytes permet par exemple que d'un seul et même don, plusieurs ovocytes préle...

Lire la suite

Peu de contrôle dans la pratique du don de sperme : anonyme ou pas ?

Peu de contrôle dans la pratique du don de sperme : anonyme ou pas ?

- Don de gamètes

Dans une question écrite (n° 5-9727 du 19 juillet 2013)  Elke Sleurs (NV-A) s'adresse à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Madame Onkelinx, à propos du don de sperme non anonyme.
L'article 57 de la loi de 2007 relative à la procréation médicalement assistée autorise le don de sperme « connu », lorsque les receveurs connaissent le donneur, souvent un membre de la famille. Par contre, le don non anonyme, par un donneur inconnu mais dont l'identit...

Lire la suite