Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni ?

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes

Actualités - Royaume-Uni

Publié le : 12/09/2018

Une sortie de l'Union européenne sans accord risque de mettre en difficulté les couples britanniques qui font appel au don de sperme pour procréer, car ils ne pourront plus faire appel aux banques de spermes européennes, a souligné le gouvernement anglais.

Dans une note technique destinée à préparer les entreprises et la population aux conséquences d'un divorce éventuellement sans accord, le gouvernement britannique souligne que le pays avait importé quelque 3.000 échantillons de sperme du Danemark l'an dernier, et 4.000 des Etats-Unis.  Londres a aussi importé quelque 500 ovules et embryons de pays européens.

La législation européenne relative au sang, tissus et cellules humains ne s'appliquera plus pour le Royaume-Uni, avec pour conséquence la nécessité pour les banques de sperme britanniques "de nouveaux accords avec les établissements compétents".

Il semble que déjà aujourd'hui, les couples ayant besoin de dons de sperme commencent à "paniquer", car un changement de législation intervenu aux Etats-Unis signifie que les importations en provenance de ce pays peuvent prendre jusqu'à trois mois, quand il suffit d'une semaine depuis le Danemark.

Source : Medisphère

 


Articles similaires

Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

- Don de gamètes

Issus d'un don de sperme provenant d'un Danois porteur du gène de la neurofibromatose de type 1, plusieurs enfants sont nés avec ce handicap. Ces cas douloureux posent la question du contrôle de qualité des banques de spermes et du fonctionnement des centres de procréation médicalement assistée. La Sénatrice Elke Sleurs (N VA) a interpellé  à ce sujet Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. « Quand la ministre s'attellera-t-elle enfi...

Lire la suite

Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

- Don de gamètes

Faisant suite au cas de deux soeurs de 12 et 17 ans, conçues par don de sperme anonyme et à qui on avait refusé de transmettre l'identité du donneur avant qu'elles n'aient 16 ans, la Cour suprême de la République d'Allemagne vient de se prononcer : les enfants conçus suite à un don de sperme anonyme ont le droit de connaître l'identité de leur père biologique, et ce quel que soit leur âge. La Cour estime en effet que les enfants commencent à poser des questions sur leurs origines dès le jardin...

Lire la suite

Donneur de sperme : deux enfants malades

Donneur de sperme : deux enfants malades

- Don de gamètes

Deux enfants nés au centre de la fertilité de l'hôpital AZ Sint-Lucas à Gand sont atteints de neurofibromatose, une maladie génétique. Et ce à cause du sperme du donneur danois utilisé pour leur conception.On apprenait l'an passé qu'un Danois porteur d'un gène déficient avait donné son sperme à la Nordic Cryobank, une banque de sperme commerciale à Copenhague. Son sperme a été envoyé dans au moins dix pays, dont la Belgique. Il serait le père biologique de 43 enfants, dont 9 auraient développé...

Lire la suite