Vers une meilleure traçabilité et analyse des risques lors des dons d'organes?

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang

Actualités - Belgique

Publié le : 18/11/2011

Un communiqué de presse du 18 novembre 2011 nous apprend que le Conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi réglementant le prélèvement et la transplantation d'organes. Transposant une directive européenne en la matière, cet avant-projet impose une évaluation et une sélection des donneurs ainsi qu'une meilleure analyse des risques. Cet avant projet vise également à assurer une meilleure traçabilité des organes et prévoit une centralisation des incidents et réactions graves tant pour le donneur que pour le receveur.

Source: Communiqué de presse du Conseil des ministres du 18 novembre 2011.

Déjà paru: Dossier de l'IEB : "Le don d'organes : donner pour sauver"


Articles similaires

Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

La Ministre néerlandaise de la Santé, Edith Schippers, a décidé d'envoyer une lettre personnelle à tous les jeunes de 18 ans afin de les inviter à s'enregistrer auprès de leur administration communale comme donneurs d'organes. Cette campagne est appuyée par des clip-vidéos télévisés qui encouragent les jeunes à parler avec leur proches et parents de cette problématique.

Actuellement, aux Pays-Bas, 40% des habitants se sont déclarés donneurs d'organes. Sur un total estimé de 2.9 millions de do...

Lire la suite

Belgique : utiliser Facebook pour trouver un donneur d'organes ?

Belgique : utiliser Facebook pour trouver un donneur d'organes ?

- Don d'organes, de tissus et de sang

Découragé face au nombre de personnes en attente d'un don d'organe (1248 patients), un père de famille de Flandre âgé de 39 ans, Marien, et dont la vie dépend d'un don de rein, a pris les choses en mains il y a 4 mois. Doué en communication, Marien a fait un appel, via les réseaux sociaux, afin de se trouver un donneur compatible, âgé entre 18 et 45 ans, parmi ses « amis » Facebook.
Moins d'un mois après, 8 personnes se sont manifestées et se sont dit prêtes à lui donner l'un de leurs reins. T...

Lire la suite

Prélever des organes sur des personnes vivantes et incapables d’exprimer leur accord ? Avis du CCBB

Prélever des organes sur des personnes vivantes et incapables d’exprimer leur accord ? Avis du CCBB

- Don d'organes, de tissus et de sang

Le 12 février 2010, Madame Onkelinx, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, demandait l'avis du Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique (CCBB) à propos de cas spécifiques de prélèvement d'organes.
En effet, la loi du 25 février 2007 a modifié le rôle du consentement dans la dynamique légitimant les prélèvements d'organes sur des personnes vivantes car elle autorise le prélèvements sur des personnes, majeures ou mineures, incapables de manifester leur volonté.
Les question...

Lire la suite