Vers une meilleure traçabilité et analyse des risques lors des dons d'organes?

Publié le : Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang Actualités Temps de lecture : 0 min.

 Imprimer

Un communiqué de presse du 18 novembre 2011 nous apprend que le Conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi réglementant le prélèvement et la transplantation d'organes. Transposant une directive européenne en la matière, cet avant-projet impose une évaluation et une sélection des donneurs ainsi qu'une meilleure analyse des risques. Cet avant projet vise également à assurer une meilleure traçabilité des organes et prévoit une centralisation des incidents et réactions graves tant pour le donneur que pour le receveur.

Source: Communiqué de presse du Conseil des ministres du 18 novembre 2011.

Déjà paru: Dossier de l'IEB : "Le don d'organes : donner pour sauver"


Articles similaires

Belgique : deuxième meilleur score en matière de dons d'organes

Belgique : deuxième meilleur score en matière de dons d'organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

Avec 25,2 donneurs d'organes par million d'habitants, la Belgique a obtenu en 2014 le deuxième meilleur « score » en matière de don d'organes parmi les huit pays affiliés à Eurotransplant, organisme de services pour les centres de transplantation, les laboratoires et les hôpitaux transplanteurs. Seule la Croatie a réalisé en 2014 un score supérieur avec 33,9 donneurs.
Le bon résultat obtenu par la Belgique s'explique en grande partie par sa législation. En Belgique, on est en effet automatique...

Lire la suite

Prélever des organes sur des personnes vivantes et incapables d’exprimer leur accord ? Avis du CCBB

Prélever des organes sur des personnes vivantes et incapables d’exprimer leur accord ? Avis du CCBB

- Don d'organes, de tissus et de sang

Le 12 février 2010, Madame Onkelinx, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, demandait l'avis du Comité Consultatif de Bioéthique de Belgique (CCBB) à propos de cas spécifiques de prélèvement d'organes.
En effet, la loi du 25 février 2007 a modifié le rôle du consentement dans la dynamique légitimant les prélèvements d'organes sur des personnes vivantes car elle autorise le prélèvements sur des personnes, majeures ou mineures, incapables de manifester leur volonté.
Les question...

Lire la suite

Belgique : plus de 204.000 déclarations de don d’organes en 2014

Belgique : plus de 204.000 déclarations de don d’organes en 2014

- Don d'organes, de tissus et de sang

Selon les derniers chiffres communiqués, 204.324 déclarations de consentement au don d'organes ont été enregistrées en date du 18 novembre 2014 en Belgique.  Sur les dix dernières années, le nombre d'accords au prélèvement a ainsi plus que quintuplé. Les avis de refus de prélèvement ont quant à eux diminué, s'élevant à 186.612. C'est ce qu'il ressort des données du Registre national communiquées par écrit à la députée Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld) par la ministre de la Santé publique.
Pour ...

Lire la suite