Tests chromosomiques sur les embryons conçus in vitro pour éviter une fausse couche ?

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche sur les embryons

Actualités

Publié le : 12/09/2018

Que penser des tests chromosomiques réalisés sur les embryons conçus in vitro avant de les réimplanter in utero ? Serait-ce éthique d'effectuer des tests pour détecter les éventuelles anomalies chromosomiques des embryons et d'écarter ainsi ceux qui éventuellement seraient sujets à une fausse couche ?

Une étude a été réalisée par neuf centres médicaux spécialisés dans la fécondité et la génétique, dont le Centre de la reproduction humaine et le Centre de la médecine génétique de l'UZ Brussel. Au total, 396 femmes ont été suivies lors du transfert dans l'utérus d'embryons fécondés in vitro

A souligner que ces tests n'augmentent pas les chances de donner la vie : ils visent à sélectionner les embryons réimplantés selon une caractéristique génétique. Cela peut-il être qualifié de sélection eugéniste ? De plus, on ne mentionne pas le nombre d'embryons détruits et non-réimplantés parce que jugés de « mauvaise qualité ».

Au-delà des questions éthiques, l'étude a montré que les femmes dont les embryons avaient été soumis à des tests avaient subi moins de fausses couches (7% seulement, contre 14% dans le groupe témoin).

Source : Journal du Médecin


Articles similaires

35 bébés médicaments déjà conçus en Belgique

35 bébés médicaments déjà conçus en Belgique

- Recherche sur les embryons

...ou des bébés conçus pour soigner.
En réponse à une question orale de Mme C. Fonck, Mme Onkelinx a précisé que, après examen génétique préimplantatoire, seule l'UZ Brussel pratiquait la sélection et l'implantation d'embryons HLA (human leukocyte antigens) destinés à soigner un frère ou une soeur existant. Les cellules HSC (hématopoïétiques) du cordon ombilical du bébé donneur sont ainsi utilisées.
Environ 600 examens préimplantatoires (PGD) sont pratiqués chaque année en Belgique. Le nombre ...

Lire la suite

Fin des tests sur les embryons humains? Banque de CSA déprogrammées

Fin des tests sur les embryons humains? Banque de CSA déprogrammées

- Recherche sur les embryons

10 sociétés pharmaceutiques internationales vont travailler avec des scientifiques de 11 pays européens pour monter une banque de cellules souches, dont l'objectif sera de tester de nouveaux médicaments, rapporte Foxnews.

La StemBANCC, coordonnée par le groupe pharmaceutique suisse Roche et dirigée par des scientifiques de l'université d'Oxford, prélèvera des cellules souches chez des personnes adultes atteintes de maladies telles que le diabète ou la démence.
Les chercheurs ont récemment déc...

Lire la suite

Cour de justice de l'UE: pas de brevet pour les recherches utilisant des embryons humains

Cour de justice de l'UE: pas de brevet pour les recherches utilisant des embryons humains

- Recherche sur les embryons

Le 18 octobre 2011, la Cour de justice de l'Union européenne a interdit le brevetage d'un procédé utilisant des embryons humains et entraînant leur destruction : ce jugement intervient après que Greenpeace a demandé l'annulation d'un brevet portant sur une technique utilisant des cellules souches embryonnaires humaines. La Cour fédérale de justice allemande avait saisi la juridiction du Luxembourg au sujet de l'interprétation de la notion d'embryon humain *.

Dans son arrêt, la Cour de justice...

Lire la suite