Etats-Unis : le Planning familial renonce au paiement de ses livraisons d’organes de fœtus avortés

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche sur les embryons

Actualités - Etats-Unis Etats-Unis

Publié le : 15/10/2015

Faisant suite à l'enquête menée par le Center for Medical Progress, dénonçant un trafic d'organes de foetus avortés par le Planning Familial américain (Bulletin de l'IEB), et aux débats et procès en cours, l'IPPF a annoncé dans une lettre aux Instituts nationaux de santé un changement de politique interne. Le prélèvement des organes des foetus avortés se fera désormais gratuitement. Ceux-ci seront donnés aux labortoires et firmes de recherche, contrairement à la pratique actuelle, où chaque organe était livré contre rétribution. Ceci n'apaise pas la controverse à laquelle est soumis l'IPPF puisque, en pleine campagne électorale en vue de la présidentielle, les Républicains ont dit vouloir arrêter de subventionner cette organisation.
Ce dossier IPPF provoque également un débat au sein des Institutions européennes puisque celles-ci financent plusieurs projets du planning familial international. C'est ainsi que plusieurs parlementaires européens ont réaffirmé leur soutien inconditionnel à l'IPPF, affirmant que les 10 vidéos diffusées sont une « campagne de diffamation » sans aucun fondement réel. Parallèllement à ces déclarations, d'autres députés ont demandé à la Commission européenne de suspendre, au moins temporairement, tout financement européen de l'IPPF impliqué, selon eux, dans le trafic d'organes de foetus.
Source : Le Figaro
 


Articles similaires

A propos de l'utilisation de fœtus avortés pour la recherche

A propos de l'utilisation de fœtus avortés pour la recherche

- Recherche sur les embryons

Quand on sait qu'aux Etats-Unis, certains chercheurs s'organisent en circuits commerciaux pour obtenir le corps de foetus avortés à 5 mois, et qu'une activité lucrative s'est développée autour des centres d'avortement, on ne peut qu'apprécier la mesure gouvernementale qui vient d'être prise de couper court aux recherches utilisant des foetus avortés dans les instituts de recherche nationaux.

Ces méthodes de prélèvements, ainsi que la rémunération de l'activité ont été révélées par le fondat...

Lire la suite

Etats-Unis : manipulation génétique d’embryons pour le traitement de maladies graves

Etats-Unis : manipulation génétique d’embryons pour le traitement de maladies graves

- Recherche sur les embryons

Un comité d'experts influents de l'Académie américaine a marqué son accord, dans le courant du mois de février pour procéder à la modification de l'ADN de cellules germinales, en vue d'éliminer le risque de maladies héréditaires. Cette pratique reste à ce jour illégale aux Etats-Unis, comme dans de nombreux autres pays, qui ont signé la convention internationale d'Oviedo interdisant explicitement cette pratique.

Aux Etats-Unis, des tests ont pourtant déjà été effectués, mais en modifiant l'AD...

Lire la suite

Etats-Unis : la Chambre des Représentants protège les foetus et suspend le financement de l'IPPF

Etats-Unis : la Chambre des Représentants protège les foetus et suspend le financement de l'IPPF

- Recherche sur les embryons

Vendredi 18 septembre 2015, la Chambre des Représentants a voté aux Etats-Unis deux lois visant à protéger les foetus humains. Deux mesures qui ont été prises en réaction à la publication de vidéos émises depuis plusieurs mois par le Center for Medical Progress dénonçant le trafic d'organes de foetus issus de l'avortement, parfois maintenus vivants, puis évalués, disséqués, négociés et livrés à des laboratoires de recherche scientifique. (Voir Bulletin IEB)

La première loi, adoptée par 241 vo...

Lire la suite