Commission de contrôle Recherche Embryons : nomination de 10 membres suppléants

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche sur les embryons

Actualités

Publié le : 17/01/2014

La Commission fédérale pour la recherche médicale et scientifique sur les embryons in vitro est chargée de contrôler le respect de la loi autorisant la recherche et la création d'embryons humains à des fins de recherche. C'est ainsi que la recherche peut utiliser des embryons surnuméraires et créer des embryons (y compris par le biais de la technique du clonage thérapeutique) à condition de respecter les conditions strictes prévues explicitement par la loi. La loi précise qui peut mener la recherche, quand et où. La recherche doit être consacrée à tout ce qui permet à l'avenir d'accroître la connaissance de la fertilité et de l'infertilité. Le texte autorise également la recherche visant à la création de cellules souches embryonnaires en vue d'une transplantation et tout ce qui permet de prévenir et de traiter les maladies. La recherche sur des embryons ne peut avoir lieu que dans une institution liée à une université. Les initiatives privées sont interdites. Chaque projet est d'abord soumis au Comité d'éthique local. Si le comité donne son accord, ce projet est ensuite soumis à la Commission fédérale pour la recherche médicale et scientifique sur les embryons in vitro, qui dispose de deux mois pour se prononcer.

Les candidats ayant répondu à l'appel à candidature, viennent d'être sélectionnés pour une nomination en tant que membres suppléants. Liste ICI
 


Articles similaires

Fin des tests sur les embryons humains? Banque de CSA déprogrammées

Fin des tests sur les embryons humains? Banque de CSA déprogrammées

- Recherche sur les embryons

10 sociétés pharmaceutiques internationales vont travailler avec des scientifiques de 11 pays européens pour monter une banque de cellules souches, dont l'objectif sera de tester de nouveaux médicaments, rapporte Foxnews.

La StemBANCC, coordonnée par le groupe pharmaceutique suisse Roche et dirigée par des scientifiques de l'université d'Oxford, prélèvera des cellules souches chez des personnes adultes atteintes de maladies telles que le diabète ou la démence.
Les chercheurs ont récemment déc...

Lire la suite

La Société Internationale de Recherche sur les Cellules Souches supprime la limite des 14 jours à la recherche sur les embryons humains 

La Société Internationale de Recherche sur les Cellules Souches supprime la limite des 14 jours à la recherche sur les embryons humains 

- Recherche sur les embryons

Depuis quarante ans, une période de 14 jours était officiellement acceptée comme limite éthique et légale à la recherche sur les embryons humains. En d'autres termes, les scientifiques n'étaient jusqu'à maintenant pas autorisés à poursuivre les recherches sur les embryons au-delà du quatorzième jour après leur fécondation ou après leur décongélation s'ils avaient été préalablement congelés. Cette limite a été recommandée pour la première fois par le Rapport de la Commission britannique d'E...

Lire la suite

La recherche sur les embryons en Belgique : jusqu'aux modifications génétiques héréditaires et aux chimères?

La recherche sur les embryons en Belgique : jusqu'aux modifications génétiques héréditaires et aux chimères?

- Recherche sur les embryons

Qu'est-ce que l'embryon humain ? Quelles recherches sont menées sur les embryons ? Comment se positionne la Belgique sur la recherche sur les embryons par rapport aux autres pays européens ? Les résultats des essais cliniques utilisant des cellules souches embryonnaires sont-ils concluants ? Autant de questions qui furent abordées lors du quatrième colloque organisé par la Commission Fédérale pour la recherche médicale et scientifique sur les Embryons in vitro (CFE), le 29 novembre dernier au ...

Lire la suite