Dispositifs médicaux : la COMECE pointe un manque de précaution

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche médicale

Actualités

Publié le : 25/09/2013

Dans un avis publié aujourd'hui, le Groupe de Réflexion de la COMECE* sur les questions bioéthiques se félicite qu'une procédure de révision de la législation européenne qui encadre les dispositifs médicaux ait été amorcée. Cependant, il met en garde contre certains manquements à l'éthique.
Actuellement, environ un demi-million de dispositifs médicaux (DM) circulent sur le marché européen, des simples verres correcteurs et lentilles de contact, jusqu'aux machines à rayons X,  stimulateurs cardiaques et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV).
Sont-ils tous vraiment sans danger? Sommes-nous pleinement conscients des implications éthiques que leur utilisation peut avoir sur les individus ? Pour répondre à ces inquiétudes, l'Union européenne révise actuellement le cadre législatif qui régit DM et DMDIV, afin d'améliorer  leur évaluation et renforcer la surveillance du marché et la vigilance.
Le Groupe de Réflexion de la COMECE sur les questions bioéthiques se félicite des objectifs affichés. Toutefois, après une analyse rigoureuse des propositions législatives, le groupe a souligné certains manques détaillés dans leur communiqué disponible ICI
*COMECE : Commission des Episcopats de la Communauté Européenne.


Articles similaires

Financement de projets visant des soins médicaux plus humains : Fonds Gert Noël

Financement de projets visant des soins médicaux plus humains : Fonds Gert Noël

- Aidants proches

La Fondation Roi Baudouin récompensera un projet qui vise à humaniser les soins grâce à l'information, l'écoute et l'accompagnement du patient et de sa famille.
Les initiatives peuvent s'adresser à des domaines aussi divers que les maladies aiguës ou chroniques, les maladies neurologiques, neuropsychiatriques, cardiaques, respiratoires ou autres. Le soutien financier s'élève à 30.000 euros. Les dossiers sont attendus avant le 04/09/2013.
Info : 070-233065, proj@kbs-frb.be).
Dossier et info : ...

Lire la suite

Le droit à l'objection de conscience reconnu dans le cadre des soins médicaux légaux

Le droit à l'objection de conscience reconnu dans le cadre des soins médicaux légaux

- Clauses de conscience

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a rejeté ce jeudi, par un vote, le Rapport de la député britannique Christine McCafferty, qui visait à restreindre la pratique de l'objection de conscience en Europe, notamment dans le domaine de l'avortement ou de l'euthanasie.

Le projet de résolution a été entièrement remplacé par une nouvelle résolution qui « affirme, défend et promeut le droit du personnel médical à l'objection de conscience ; elle s'applique non seulement aux médecins, mai...

Lire la suite

Les hôpitaux belges laissent-ils mourir certains patients par manque de place ?

Les hôpitaux belges laissent-ils mourir certains patients par manque de place ?

- Euthanasie et suicide assisté

Frédéric Moret, journaliste pour RTL Info, rapporte ce 29 Septembre 2017 une nouvelle problématique au sein de certains hôpitaux belges. Sur base des témoignages recueillis auprès d'infirmiers travaillant en soins intensifs, on ferait "mourir des patients qui sont très mal en point par manque de place". La mort de certains patients serait par exemple provoquée sans que la famille soit prévenue, en leur disant simplement que le patient est très mal « pour les préparer au pire ». Une autre prati...

Lire la suite