Controverses autour de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche médicale

Actualités

Publié le : 22/03/2010

  Selon le Docteur André Devos, environ 30% des adolescentes ont été vaccinées contre le HPV (Human papilloma virus, intervenant dans les cancers du col de l'utérus). Les autorités souhaitent relancer une campagne de vaccination dès le mois de septembre dans les écoles primaires ainsi que dans le premier degré du secondaire.

Néanmoins, de nombreuses critiques s'élèvent dans les milieux scientifiques notamment en ce qui concerne l'efficacité du vaccin, mais aussi la gravité des effets secondaires possibles sans mentionner le coût très élevé  de ces campagnes, alors que le dépistage par simple frottis est efficace et aisé.  De nombreux médecins craignent également que le vaccin ait un effet pervers car il ferait croire erronément aux femmes qu'elles ne doivent plus effectuer de frottis et que des cancers pourraient être découverts très tardivement.

C'est pourquoi le Docteur Devos lance un appel aux parents et associations de parents afin de s'élever contre la vaccination automatique de leurs adolescentes à l'école. Selon lui, les jeunes filles n'ont pas à être des cobayes. De plus,  et il est avéré que ce vaccin est en lien avec des dizaines de cas de décès ainsi que des centaines de cas d'effets secondaires importants, notamment des maladies auto-immunes.

Rappelons également que le Haut conseil de la santé publique en Belgique avait exigé qu'un contrôle de la vaccination ainsi que de ses effets secondaires soit instauré, ce qui n'a pas été fait à ce jour.

Source: IEB
 
 


Articles similaires

Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

- Génétique

Les sénateurs MR Jacques Brotchi et Christine Defraigne ont déposé une proposition de loi contre l'eugénisme. Le texte vise à améliorer la loi encadrant la procréation médicale assistée de sorte que le choix du sexe des embryons soit désormais interdit.
Le réseau des hôpitaux anversois avait annoncé fin janvier avoir ouvert une enquête après que la télévision néerlandaise eut révélé qu'un gynécologue anversois proposait à ses patients des traitements permettant le choix du sexe de leur enfant....

Lire la suite

Un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains

Un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains

- Don d'organes, de tissus et de sang

Au Conseil de l'Europe, principale organisation de défense des droits de l'homme, un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains est en cours de préparation et pourrait entrer en vigueur en 2014. L'objectif serait de sanctionner ceux qui obligent les personnes à se séparer de leurs organes ou à les donner moyennant finance. Intermédiaires et chirurgiens corrompus seront principalement concernés. Le texte aborde également la question du tourisme de transpla...

Lire la suite

Médiatisation et militance autour d’une demande d’euthanasie

Médiatisation et militance autour d’une demande d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Atteinte d'une maladie invalidante, la maladie de Charcot, une Française de 59 ans, Anne Bert, a depuis un an organisé son euthanasie en Belgique. Très médiatisée, en promettant sa mort juste avant la sortie de son livre, il est apparu très vite que Madame Bert voulait en faire un combat politique, militant pour que son pays, la France, change sa loi sur la fin de vie, l'euthanasie y étant illégale. Parcourant plateaux de télévision et de radio afin de promouvoir son ouvrage, elle a donc deman...

Lire la suite