Leuven: production de cellules souches adultes issues de tissus graisseux

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 22/11/2011

"Avec Cellerix, TiGenix est la plateforme de thérapie cellulaire la plus avancée du monde. Cette plateforme est la seule qui ait obtenu l'approbation des autorités européennes pour faire des études cliniques et les commercialiser immédiatement." affirme le communiqué de presse diffusé largement ces jours-ci en Belgique.

TiGenix espère surtout tirer sa croissance des 3 nouveaux produits apportés par Cellerix, tous  en cours d'études cliniques, et fabriqués à partir des cellules souches adultes issues de tissus graisseux. Une originalité par rapport aux autres biotechs, qui utilisent pour la plupart des cellules de la moelle osseuse ou du placenta. "Nous utilisons de la graisse provenant des cliniques de liposuccion. Nous en extrayons des cellules souches. Avec un donneur, nous pouvons fabriquer 360.000 doses du traitement compatible avec n'importe quel malade, contrairement aux cellules issues de la moelle osseuse du seul patient", indique le CEO, Eduardo Bravo.


Articles similaires

ULB : traçage génétique / cellules souches adultes.

ULB : traçage génétique / cellules souches adultes.

- Génétique

Les équipes de Cédric Blanpain (ULB) et de Benjamin Simons (Université de Cambridge) ont mis au point une méthode de traçage génétique qui marque spécifiquement avec un motif fluorescent des cellules capables de se diviser dans leur environnement tissulaire. La méthode permet de suivre au cours du temps le devenir des cellules marquées et de leur descendance clonale. C'est ainsi qu'ont été découvertes des cellules souches cancéreuses dans des tumeurs spontanées.

Mais la méthode permet aussi d...

Lire la suite

Docteur honoris causa à la KULeuven et mise en garde  à propos du CRISPR-Cas9

Docteur honoris causa à la KULeuven et mise en garde à propos du CRISPR-Cas9

- Génétique

Deux femmes viennent vient de se voir attribuer le titre de Docteur honoris causa  à la KULeuven. Il s'agit d'Emanuelle Charpentier, microbiologiste française, et de la généticienne américaine Jennifer Doudna, toutes deux à l'origine de la technique CRISPR-cas9. (Voir ci-dessous)
Saisissant cette occasion, elles ont voulu mettre en garde quant à une mauvaise utilisation de leur découverte.
« Ma plus grande crainte est que quelqu'un ne veuille être le plus rapide, et que cette technique, dans s...

Lire la suite

Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

- Génétique

Des scientifiques de l'UCL viennent de mettre au point une technique pour créer de l'os artificiel à partir de cellules-souches prélevées dans la graisse du patient. Ces cellules-souches sont cultivées et multipliées trois mois avant d'être réimplantées là où l'os du patient manque. Développée pour des patients pour lesquels aucune solution n'était plus disponible, notamment des enfants atteints d'un cancer des os, cette technique, qui produit une sorte de plasticine que l'on peut modeler à la...

Lire la suite