Clinique St Luc (Bruxelles) : banque de cellules souches adipeuses

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités - Belgique

Publié le : 03/05/2011

La Banque de cellules souches adipeuses de Saint-Luc propose l'autotransplantation aux patients atteints de non-consolidation osseuse (post-traumatique, après exérèse d'une tumeur) ou plaies après radiothérapie. Cette technique consiste à prélever de la graisse sur le patient puis d'en extraire des cellules souches (adultes) qui permettront de reconstruire les os et de guérir les plaies. Six patients à ce jour ont déjà bénéficié d'une autogreffe de cellules souches adipeuses. Ce programme est unique en Belgique et en Europe. L'unité de thérapie cellulaire ne délivre actuellement ses greffes qu'aux patients des Cliniques Saint-Luc.

Source : La Lucarne, UCL, février-mars 2011.


Articles similaires

Charleroi : MaSTherCell pour la production et livraison de cellules souches

Charleroi : MaSTherCell pour la production et livraison de cellules souches

- Génétique

Encouragé par le gouvernement wallon et sous l'impulsion de Jean-Claude Marcourt, ministre de l'économie, MaSTherCell (Manufacturing Synergies for Therapeutic Celles) sera opérationnel dès juin 2012 dans le Biopark de Charleroi, rejoignant ainsi le trio des sociétés actives en Wallonie (Bone Therapeutics, Promethera et Cardio3-Biosciences ) dans le domaine de la thérapie cellulaire.

Quatre types de cellules sont utilisés aujourd'hui : les cellules différenciées, les cellules souches adultes e...

Lire la suite

Greffer des cellules souches humaines dans la moelle épinière d’un rat atteint de sclérose latérale

Greffer des cellules souches humaines dans la moelle épinière d’un rat atteint de sclérose latérale

- Génétique

Une nouvelle étude publiée dans la revue STEM CELLS Translational Medicine montre la manière dont les cellules souches humaines peuvent être greffées, survivre et se différencier en neurones matures dans la moelle épinière d'un rat atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA). Ces résultats sont présentés comme synonymes d'espoir pour les personnes souffrant de cette maladie dont l'issue est généralement le décès du patient dans les trois à cinq ans suivant le diagnostic.

Des neurones mot...

Lire la suite

Cellules souches de cordon ombilical : une solution pour l’insuffisance cardiaque ?

Cellules souches de cordon ombilical : une solution pour l’insuffisance cardiaque ?

- Génétique

Pour la première fois, une équipe de chercheurs au Chili ont testé des cellules souches adultes issues de cordons ombilicaux pour traiter l'insuffisance cardiaque sur des patients âgés de 18 à 75 ans (Voir Dossier « Les cellules souches du cordon ombilical »)
Parmi les 30 patients sur lesquels les test ont été réalisés, la moitié a reçu des injections intraveineuses de cellules souches venant de cordons ombilicaux et l'autre moitié un placebo.
Les premiers résultats se sont montrés encouragean...

Lire la suite