Cellules iPS: découverte de nouveaux gènes pour la reprogrammation

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 18/09/2013

La revue Cell Stem Cell révèle dans son numéro de septembre 2013 que le Centre de Médecine Régénérative de Barcelone (CMR), en collaboration avec l'Institut Salk en Californie, est parvenu à mettre au point "un nouveau procédé d'obtention de cellules iPS". L'équipe du professeur Juan Carlos Izpisua "vient de montrer qu'il existe au moins sept autres gènes capables d'intervenir dans le processus de reprogrammation" des cellules souches. Ces gènes "sont présents dans la cellule adulte et c'est la combinaison de leur expression" qui permet le processus de reprogrammation.
Dans ses travaux sur les cellules iPS qui lui ont valu le Prix Nobel de médecine en 2012, le Pr S. Yamanaka avait procédé à l'introduction de quatre gènes. De ce fait, "plutôt que d'envisager de 'reconstruire' de nouveaux tissus in vitro à partir de cellules souches adultes d'un patient", une "auto-réparation" des organes serait envisageable par cette nouvelle découverte, grâce à une reprogrammation in vivo.
BE Espagne 129 (Bertrand Bouchet) 17/09/2013  Source : genethique.org

Voir Fiche didactique cellules iPS
 


Articles similaires

Leuven: production de cellules souches adultes issues de tissus graisseux

- Génétique

"Avec Cellerix, TiGenix est la plateforme de thérapie cellulaire la plus avancée du monde. Cette plateforme est la seule qui ait obtenu l'approbation des autorités européennes pour faire des études cliniques et les commercialiser immédiatement." affirme le communiqué de presse diffusé largement ces jours-ci en Belgique.

TiGenix espère surtout tirer sa croissance des 3 nouveaux produits apportés par Cellerix, tous  en cours d'études cliniques, et fabriqués à partir des cellules souches adultes...

Lire la suite

Cardio 3 : des cellules souches adultes pour régénérer le coeur fragilisé

Cardio 3 : des cellules souches adultes pour régénérer le coeur fragilisé

- Génétique

L'autorité américaine de santé, la Food and Drug Administration (FDA) vient de donner son feu vert à la société biopharmaceutique belge Cardio3 BioSciences pour un essai clinique de phase III sur le test du traitement C-Cure sur 240 patients. Ce traitement, qui utilise des cellules souches adultes, "représente les travaux les plus avancés dans le domaine des thérapies cellulaires pour les maladies cardiaques". Il pourrait être mis sur le marché à l'horizon 2016 et permettrait de ne pas recouri...

Lire la suite

Clinique St Luc (Bruxelles) : banque de cellules souches adipeuses

- Génétique

La Banque de cellules souches adipeuses de Saint-Luc propose l'autotransplantation aux patients atteints de non-consolidation osseuse (post-traumatique, après exérèse d'une tumeur) ou plaies après radiothérapie. Cette technique consiste à prélever de la graisse sur le patient puis d'en extraire des cellules souches (adultes) qui permettront de reconstruire les os et de guérir les plaies. Six patients à ce jour ont déjà bénéficié d'une autogreffe de cellules souches adipeuses. Ce programme est ...

Lire la suite