Province de Luxembourg : création d’une plate-forme Alzheimer

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Alzheimer

Actualités

Publié le : 27/03/2012

La Province de Luxembourg a décidé de mettre en place une "plate-forme Alzheimer", pour "promouvoir, coordonner et compléter les structures de soins aux malades et de soutien à leurs proches, tant au domicile qu'en maison de repos ou en milieu hospitalier". Cette plate-forme est inspirée de celle des soins palliatifs et de celle de la santé mentale.

Source : La Libre 21/03/2012


Articles similaires

Un projet pilote Alzheimer cherche un avenir financier

Un projet pilote Alzheimer cherche un avenir financier

- Alzheimer

Le Service d'aide familiale de la Province de Namur est l'un des trois lauréats du prix d'innovation social décerné par I'UNIPSO (Union des entreprises à profit social). Ce service se voit récompensé dans le cadre de son projet de garde Alzheimer lancé en mars 2011. Ce projet rencontre plusieurs objectifs, notamment celui de répondre au manque de soutien aux personnes malades : soulager les conjoints aidants, les familles et retarder le placement d'un parent dans un établissement de soins. Il ...

Lire la suite

Alzheimer : manque de moyens financiers et humains

Alzheimer : manque de moyens financiers et humains

- Alzheimer

«La Belgique se trouve au sommet mondial en matière de recherche sur la maladie d'Alzheimer, il manque seulement le financement approprié», explique la Fondation Alzheimer en septembre dernier, qui ajoute que les chiffres officiels font état de 165.000 personnes diagnostiquées comme souffrant de démence, dont 130.000 sont des patients Alzheimer. «Les personnes diagnostiquées ne sont que le sommet de l'iceberg», souligne le professeur Christine Van Broeckhoven en septembre 2012. «La réalité est...

Lire la suite

Trisomie 21 et prévention de l'Alzheimer : des collaborations bénéfiques à la santé de tous

Trisomie 21 et prévention de l'Alzheimer : des collaborations bénéfiques à la santé de tous

- Alzheimer

Des chercheurs de l'Université Queen Mary à Londres ont identifié un gène, appelé Beta-secretase2 (BACE2), qui inhiberait naturellement « les signes de la maladie d'Alzheimer dans les cellules du cerveau humain ». Les chercheurs ont par ailleurs développé des mécanismes de dépistage de médicaments capables de retarder ou de prévenir la maladie.

Pour que ces essais cliniques aboutissent, les tests de traitements préventifs doivent être réalisés sur des participants présentant un risque élevé d...

Lire la suite