Europe : coût des maladies neurologiques : 800 milliards par an

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Alzheimer

Actualités

Publié le : 15/11/2013

En Europe, 220 millions de personnes souffrent de maladies neurologiques. Selon une étude récente présentée lors de la conférence de presse inaugurale du congrès 2013 de l'European Neurological Society (ENS) à Barcelone par son président le Pr. Claudio Bassetti, les 27 membres de l'Union européenne déboursent près de 800 milliards par an et ce, uniquement pour les 19 principales affections reprises par l'étude.
Les démences nécessitent un budget de 105 milliards. Viennent ensuite, les AVC (64,1 milliards), les migraines (43,5 milliards), les troubles du sommeil (36 milliards) et les traumatismes crâniens (33 milliards). Mais une part importante de ces dépenses est attribuée à la prise en charge de maladies neurologiques plus rares, comme la sclérose en plaques (15 milliards), la maladie de Parkinson (14 milliards) et les affections neuromusculaires (7,7 milliards).
Un patient migraineux coûte à la société 285 euros/an. Un patient atteint d'une pathologie neuromusculaire nécessite plus de 30.000 euros de soins par an. Autre élément intéressant de cette étude économique, les soins médicaux ne représentent que 37% des dépenses. Par contre, les soins annexes non-médicaux représentent 23% et les frais indirects 40% sous forme d'absentéisme, de retraite anticipée et d'allocation d'handicapé.
Le Journal du Médecin, 6/09/2013, n°2330
 


Articles similaires

Soins palliatifs : effort européen concerté

Soins palliatifs : effort européen concerté

- Soins palliatifs

Un Conseil informel des ministres de la Santé européens a fait le point sur la question des soins palliatifs, y compris pédiatriques, et celle du traitement de la douleur. Selon eux, il convient de mettre « en place d'une démarche coordonnée au niveau européen sous forme d'un réseau européen facilitant l'échange de bonnes pratiques en la matière ».
 Ils ont également souligné "l'importance de la coopération avec les centres de recherche concernant l'établissement de programmes spécifiques dans...

Lire la suite

Cour européenne des droits de l’homme: revirement en faveur de la loi autrichienne

Cour européenne des droits de l’homme: revirement en faveur de la loi autrichienne

- Procréation médicalement assistée

Revirement de la Cour européenne des droits de l'homme : l'interdiction de la fécondation in vitro avec donneur ne viole pas le droit à la vie privée et familiale.

Deux couples vivant en Autriche ont des difficultés à concevoir un enfant. Dans le premier couple, le mari est stérile, tandis que dans le second, la femme est atteinte d'une pathologie qui empêche l'ovulation. Le premier couple souhaite obtenir un don de sperme tandis que le second souhaite bénéficier d'une fécondation in vitro av...

Lire la suite

Europe : vers une remise en cause de l'objection de conscience ?

Europe : vers une remise en cause de l'objection de conscience ?

- Clauses de conscience

La Commission des questions sociales, de la santé et de la famille de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) présente un projet de résolution intitulé "Accès des femmes à des soins médicaux légaux : problème du recours non réglementé à l'objection de conscience". Rédigé par Christine McCafferty, parlementaire britannique socialiste, le texte invite les Etats membres à établir des réglementations précises définissant l'objection de conscience dans le domaine de la santé.
Consta...

Lire la suite