Belgique : déploiement des projets de soutien aux personnes atteintes d’Alzheimer et leurs proches

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Alzheimer

Actualités

Publié le : 24/05/2016

Le 11 mai 2016, le rapport européen de la Mental Health Foundation britannique a été présenté, mettant en exergue 20 initiatives européennes « commune Alzheimer admis ». Ce rapport avait été demandé par l'EFID (European Foundation's Initiative on Dementia) dont  fait partie la Fondation Roi Baudouin.

C'est pourquoi, celle-ci a invité certains des lauréats pour parler de ces projets preuve si l'en est que le projet « commune Alzheimer admis » se développe pleinement, projet lancé par la fondation belge en 2009 afin de « renforcer le tissu social autour de la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer (ou d'une maladie apparentée) et de ses proches ». Cette initiative a eu un fort retentissement en Belgique et tend à s'européaniser avec des projets multiples et variés tels que la mise en place de partenariat entre la Cellule Nationale des Personnes Disparues et la police. C'est ce qui se passe déjà à Nivelles où sont proposées formations et manuels pour les commerçants, agents de quartier, personnels d'accueil, d'administration ou de centres culturels (théâtres, chorales, etc…), susceptibles d'entrer en contact avec des personnes atteintes de démence dans la cadre de leur travail.

Les projets présentés répondent à quatre critères. Ils contribuent à la formation des personnes et à une perception nuancée de la maladie d'Alzheimer, favorisent l'intégration et la participation du malade à la vie de sa communauté, stimulent et soutiennent les partenariats et réseaux autour du développement du projet « commune Alzheimer admis » et assurent la pérennité et la garantie de moyens suffisants pour le maintien du projet dans le temps.

Cette formation citoyenne répond à un besoin grandissant, et déjà conséquent puisque la maladie d'Alzheimer est considérée comme le « mal du siècle » allant de pair avec l'augmentation de l'espérance de vie.
En Europe, 8,7 millions de personnes sont diagnostiquées de la maladie d'Alzheimer, dont 130.000 en Belgique sur 165.000 personnes atteintes de démence. Ces prévisions sont à la hausse. On estime que les personnes atteintes non diagnostiquées sont au moins aussi nombreuses. Puisqu'environ 70% des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer vivent chez elles avec le soutien d'aidants proches, d'amis ou de voisins, il est urgent de continuer à déployer des projets tels que ceux soutenus par le label « commune Alzheimer admis ».

Source : Fondation roi Baudouin www.kbs-frb.be

Guide des communes Alzheimer admis: "Bien vivre chez soi"


Articles similaires

Un projet pilote Alzheimer cherche un avenir financier

Un projet pilote Alzheimer cherche un avenir financier

- Alzheimer

Le Service d'aide familiale de la Province de Namur est l'un des trois lauréats du prix d'innovation social décerné par I'UNIPSO (Union des entreprises à profit social). Ce service se voit récompensé dans le cadre de son projet de garde Alzheimer lancé en mars 2011. Ce projet rencontre plusieurs objectifs, notamment celui de répondre au manque de soutien aux personnes malades : soulager les conjoints aidants, les familles et retarder le placement d'un parent dans un établissement de soins. Il ...

Lire la suite

Alzheimer : manque de moyens financiers et humains

- Alzheimer

«La Belgique se trouve au sommet mondial en matière de recherche sur la maladie d'Alzheimer, il manque seulement le financement approprié», explique la Fondation Alzheimer en septembre dernier, qui ajoute que les chiffres officiels font état de 165.000 personnes diagnostiquées comme souffrant de démence, dont 130.000 sont des patients Alzheimer. «Les personnes diagnostiquées ne sont que le sommet de l'iceberg», souligne le professeur Christine Van Broeckhoven en septembre 2012. «La réalité est...

Lire la suite

Framing et reframing : communiquer autrement sur la maladie d’Alzheimer

- Alzheimer

Vers une image plus nuancée de la maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer constitue un important défi pour notre société : c'est ce qui explique l'intérêt croissant accordé à la manière d'appréhender cette maladie et de promouvoir la qualité de vie des personnes qui en souffrent.
Pour l'instant, notre perception est dominée par le 'modèle de la perte', avec diverses nuances, ce qui a de profondes répercussions sur la qualité de vie des malades Alzheimer. Le regard négatif du reste de la so...

Lire la suite