Handicap des enfants: bilan 10 ans après la réforme des allocations familiales spéciales

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Aidants proches

Actualités

Publié le : 10/01/2014

Créée il y a 50 ans, l'allocation familiale spéciale pour les enfants handicapés (mentaux et physiques) a été réformée en 2003 afin d'élargir son champ d'application. Avant 2003, l'enfant devait avoir un taux d'incapacité d'au moins 66% pour que la famille puisse prétendre à cette aide.. Il limitait le bénéfice de l'allocation aux cas les plus lourds et excluaient ainsi les enfants souffrant, par exemple, de mucoviscidose.
Après 2003, un nouveau système d'évaluation médicale du handicap a donc été progressivement instauré qui a élargi le nombre de bénéficiaires. Dix ans après la réforme, l'Onafts indique que 44.944 enfants porteurs d'un handicap bénéficient d'allocations complémentaires contre seulement 23.985 avant 2003.
Outre le fait que ces allocations sont un moyen pour la famille de corriger les inégalités de chance pour l'enfant, Philippe Courard (PS), secrétaire d'État aux Affaires sociales, aux Familles et aux Personnes handicapées, a aussi fait valoir qu'elles ont permis de préserver de nombreux enfants de la pauvreté infantile.

 

 

 


 


Articles similaires

Congé parental pour enfants handicapés : l'âge maximal passe à 21 ans

Congé parental pour enfants handicapés : l'âge maximal passe à 21 ans

- Aidants proches

Le projet de loi  déposé à la Chambre en octobre 2010, élevant l'âge maximal de 12 à 21 ans pour prendre un congé parental,  a été adopté à la Chambre le 17 mars de cette année.
Ce n'est autorisé que lorsque l'enfant présente une incapacité physique ou mentale de 66% ou qu'une affection engendre au-moins 4 points reconnus dans le pilier I de l'échelle médico-sociale au sens de la réglementation relative aux allocations familiales.Dans tous les autres cas, la limite d'âge reste fixée à 12 ans.
...

Lire la suite

L'intégration du droit des handicapés dans la Constitution approuvée en Commission

L'intégration du droit des handicapés dans la Constitution approuvée en Commission

- Aidants proches

La Commission des Affaires institutionnelles du Sénat a adopté à l'unanimité une proposition de révision de la Constitution visant à insérer, en son titre II, un article 22ter garantissant le droit des personnes handicapées à bénéficier des mesures appropriées qui leur assurent "l'autonomie" et une intégration culturelle, sociale et professionnelle".
Ces nouveaux droits sectoriels, votés en Commission à l'initiative du sénateur Francis Delpérée, chef de groupe cdH, s'inscrivent dans le cadre d...

Lire la suite

La personne porteuse d’un handicap  de plus en plus pauvre

La personne porteuse d’un handicap de plus en plus pauvre

- Aidants proches

39% des personnes handicapées bénéficiant en Belgique d'une allocation vivent sous le seuil de pauvreté européen. C'est l'une des conclusions de l'enquête Handilab, menée par la KULeuven à la demande du Service public fédéral Politique Scientifique. L'enquête conclut que les allocations actuelles ne couvrent pas suffisamment les frais supplémentaires liés au handicap et que le risque de pauvreté chez ces personnes fragilisées est régulièrement sous-évalué. Par exemple : les personnes interrogé...

Lire la suite