Enfants autistes : comment améliorer leur qualité de vie et celle de leur famille ?

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Aidants proches

Actualités

Publié le : 06/02/2014

Les parents des enfants atteints d'autisme se sentent souvent démunis et se posent de multiples questions concernant le soutien dont ils devraient bénéficier. C'est dans cet esprit que le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a réalisé un aperçu des politiques, soit existantes soit à mettre en oeuvre, pour améliorer la qualité de vie des enfants autistes (de moins de 6 ans) et celle de leur famille. L'avis aborde les aspects suivants : importance du diagnostic précoce,  aperçu de tous les secteurs concernés : petite enfance, soins de santé, enseignement, action sociale, secteur du handicap et accompagnement des familles par les associations de parents. Le CSS estime que l'ensemble des services et l'enseignement ne répondent que très partiellement aux besoins des enfants autistes et de leur famille et ce pour des raisons à la fois organisationnelles et financières et émet des recommandations afin de les améliorer.


Articles similaires

Appel à projets : améliorer la qualité de vie de personnes atteintes de pathologies incurables

Appel à projets : améliorer la qualité de vie de personnes atteintes de pathologies incurables

- Aidants proches

Le Groupe ING a créé au sein de la Fondation Roi Baudouin un fonds d'entreprise nommé 'Fonds de Mécénat d'ING en Belgique'. ING désire soutenir des projets qui ont pour objectif d'améliorer la vie quotidienne des personnes souffrant d'affections pour lesquelles il n'y a pas de possibilités thérapeutiques de rétablissement complet.
Pour les personnes atteintes d'une maladie incurable, la qualité des soins médicaux qui leur sont prodigués est certes essentielle. Mais leur qualité de vie va bien ...

Lire la suite

Congé parental pour enfants handicapés : l'âge maximal passe à 21 ans

Congé parental pour enfants handicapés : l'âge maximal passe à 21 ans

- Aidants proches

Le projet de loi  déposé à la Chambre en octobre 2010, élevant l'âge maximal de 12 à 21 ans pour prendre un congé parental,  a été adopté à la Chambre le 17 mars de cette année.
Ce n'est autorisé que lorsque l'enfant présente une incapacité physique ou mentale de 66% ou qu'une affection engendre au-moins 4 points reconnus dans le pilier I de l'échelle médico-sociale au sens de la réglementation relative aux allocations familiales.Dans tous les autres cas, la limite d'âge reste fixée à 12 ans.
...

Lire la suite

Handicap des enfants: bilan 10 ans après la réforme des allocations familiales spéciales

- Aidants proches

Créée il y a 50 ans, l'allocation familiale spéciale pour les enfants handicapés (mentaux et physiques) a été réformée en 2003 afin d'élargir son champ d'application. Avant 2003, l'enfant devait avoir un taux d'incapacité d'au moins 66% pour que la famille puisse prétendre à cette aide.. Il limitait le bénéfice de l'allocation aux cas les plus lourds et excluaient ainsi les enfants souffrant, par exemple, de mucoviscidose.
Après 2003, un nouveau système d'évaluation médicale du handicap a donc...

Lire la suite