‘Village Alzheimer’ et websérie ‘Vivre dans la dignité’ : deux belles initiatives

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 17/06/2020

Auteur / Source : L. Vanbellingen

Au sortir d'une période qui a montré toute la nécessité d'un accompagnement des personnes âgées, deux initiatives voient le jour, visant précisément à encourager l'accompagnement et la prise en charge de nos aînés.

Le ‘Village Landais Alzheimer'

Dans les Landes françaises, a récemment ouvert le premier « Village Alzheimer » de France. Destiné à accueillir 120 résidents atteints de cette maladie, l'établissement a vu arriver ses premiers hôtes le 11 juin dernier. Situé à proximité de la ville de Dax, le site est conçu comme un véritable village, organisé en quatre quartiers comprenant chacun plusieurs maisonnées. Au coeur du village se trouvent en outre un restaurant, un auditorium, une supérette ainsi qu'un salon de coiffure et d'esthétique. Outre les contacts avec les riverains, le village pourra compter sur l'implication d'une centaine de bénévoles.

D'un point de vue médical, l'objectif consiste à maintenir le plus possible les capacités cognitives des villageois résidents, en leur garantissant des repères quotidiens et des liens sociaux stables. En cela, le « Village Landais Alzheimer » s'inspire d'un projet mis en place dès 2008 aux Pays-Bas, à Weesp, baptisé ‘Hogewey'.

Le projet français innove cependant, en ce qu'il est étroitement associé à la recherche médicale, à travers la collaboration de nombreux spécialistes français de la maladie d'Alzheimer et la formation des soignants sur place.

« Parce que la vie vaut la peine d'être vécue »

Au Québec, le réseau citoyen ‘Vivre dans la Dignité' a récemment lancé une websérie tournée vers l'accompagnement des personnes en fin de vie, ou handicapées. Intitulée ‘Parce que la vie vaut la peine d'être vécue', la websérie propose le témoignage d'un docteur en soins palliatifs, d'un miraculé de la route et d'une infirmière accompagnant des personnes porteuses d'un déficit cognitif. Ces trois témoignages visent à promouvoir « une société où chaque personne a la possibilité de vivre dans la dignité, c'est-à-dire avec la certitude que sa vie sera valorisée jusqu'aux derniers instants – peu importe sa condition physique ou son état de santé ».

Cette campagne citoyenne est lancée au moment où les gouvernements canadien et québécois envisagent l'assouplissement des conditions requises pour recourir à l'euthanasie (appelée aide médicale à mourir), en supprimant tout critère de fin de vie ou de maladie incurable.

Accompagnement réel vs. suicide assisté « virtuel »

L'importance mise sur l'accompagnement de la personne tranche tout aussi radicalement avec le développement du suicide assisté « à distance », par visio-conférence, en particulier aux Etats-Unis. Parmi les états américains ayant légalisé le suicide assisté, nombreux sont en effet ceux qui n'exigent pas la présence physique du médecin lors de l'acte. Dès lors que le patient est physiquement capable d'ingérer le cocktail létal, le suivi peut être effectué à distance par le médecin, via des logiciels de visioconférence tels que Zoom, explique Anita Hannig, professeur associé d'anthropologie à la Brandeis University. Le recours à ces suicides avec assistance « virtuelle » a d'ailleurs fortement augmenté durant le confinement lié à l'épidémie de COVID-19.

En fin de compte, comme nous le rappelle un documentaire vidéo réalisé autour du livre ‘Euthanasie, l'envers du décor' (Dr. Th. Devos), le découragement menant à la demande d'euthanasie est souvent lié à l'idée d'une perte de dignité renvoyée par la société au patient, de même qu'au manque d'accompagnement dont la personne bénéficie. Le 'Village Alzheimer' français et la websérie québécoise constituent en cela de magnifiques révélateurs de la dignité fondamentalement inhérente à chaque personne, au-delà de ses vulnérabilités.

 

Sources : The Conversation, Gènéthique, vivredignite.org

Crédit photo : vivredignite.org


Articles similaires

Les soins palliatifs comme composante essentielle du" Vivre ensemble"

Les soins palliatifs comme composante essentielle du" Vivre ensemble"

- Soins palliatifs

Le modèle des soins palliatifs doit s'adapter. Encore fortement construits autour des institutions de soins, les soins palliatifs sont appelés à faire partie intégrante de la vie en société pour permettre aux patients ou personnes âgées d'être soignés le plus longtemps possible dans leur environnement propre.

C'est ce que soutient une récente étude menée par le groupe de recherche End of Life Care (UGent et VUB), « Tijd voor een echte vermaatschappelijking van palliatieve zorg? ». Les cherche...

Lire la suite

Vient de paraître : « Vivre et mourir comme un homme. »

Vient de paraître : « Vivre et mourir comme un homme. »

- Soins palliatifs

Guide pratique des soins palliatifs et de l'accompagnement de fin de vie de Cécile B. Loupan avec une préface de Jean Leonetti.
Ce petit livre veut, avant tout, accompagner les souffrants et leurs familles dans la fin de vie, mais aussi répondre à ceux qui souhaitent en comprendre les enjeux. Aucun sujet n'est tabou. Tous les débats actuels sont abordés avec franchise, mais aussi avec compassion et ouverture d'esprit, grâce à de nombreux témoignages.
Editions de l'Œuvre, Paris, 2010, 196p.

Lire la suite

Malgré la maladie, "vivre à fond " grâce aux soins palliatifs !

Malgré la maladie, "vivre à fond " grâce aux soins palliatifs !

- Soins palliatifs

« On reçoit beaucoup d'aide des infirmières qui viennent par exemple s'assoir près de votre lit, qui vous prennent la main, pour vous aider à gérer ce moment difficile... Vous êtes pris en charge si chaleureusement... Ils sentent d'une manière ou d'une autre que vous vivez dans une monde d'angoisse et d'histoire terminale. Les soins palliatifs, ce n'est pas seulement de bien vivre sur le plan physique, mais aussi de trouver comment traverser la journée, comment vivre plus joyeusement. »

Voilà...

Lire la suite