Un hiver démographique s’installe, le monde aura besoin de largement plus de soins palliatifs.

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 06/07/2017

D'après un rapport réalisé par la BMC Medicine, environ 75% des personnes en fin de vie devraient bénéficier de soins palliatifs. D'ici 2040, les services de santé britanniques devront faire face à une augmentation de 42% des demandes en soins palliatifs, soit 160.000 patients par an, atteints notamment de démence ou d'un cancer. Cette situation se retrouvera dans beaucoup d'autres pays développés. Mais, ceux-ci ne sont pas préparés à cette « vague grise ».

C'est pourquoi, les services de santé doivent dès maintenant commencer à s'adapter à l'augmentation du nombre de décès à cause de maladies chroniques liées à l'âge, en se focalisant sur l'intégration et le renforcement des soins palliatifs à travers des services d'aides sociales et de santé. Car même dans certains pays développés, l'accès aux soins palliatifs est limité, puisque seulement 14% des demandes de soins sont assurées. Ainsi, les chercheurs préconisent de déployer une meilleure formation des infirmiers et des médecins spécialisés, de développer la formation en gériatrie des services de santé, et ce, dès maintenant, puique la formation prend au moins neuf ans. Il est urgent de mener une réflexion sérieuse sur les soins procurés aux personnes atteintes de démence.

Selon le Pr. Irene Higginson; Directrice à la Cicely Saunders Institute, « Il est urgent d'agir maintenant pour transformer les services de santé sociaux et de soins palliatifs afin de faire face à l'augmentation des demandes. Plus d'attention doit être donnée aux besoins des personnes et à leurs proches lorsqu'elles sont atteintes d'une maladie dégénérative, particulièrement celles qui souffrent d'une maladie chronique et complexe et de syndromes liés à l'âge tels que la faiblesse ou la démence. Il est également important de soutenir leurs familles qui leur procurent tant de soins. La manière dont nous fournissons les soins de santé et les soins palliatifs devra changer ».

Source: Rapport BMC Medicine


Articles similaires

Belgique : interpellation des parlementaires sur les soins palliatifs et continus

Belgique : interpellation des parlementaires sur les soins palliatifs et continus

- Soins palliatifs

Dans le cadre des « Jeudis de l'hémicycle », la Fédération des soins palliatifs et continus en région bruxelloise a tenu le 4 juin 2015, à exprimer au Parlement son inquiétude et sa préoccupation concernant l'état des soins palliatifs belges, spécialement à Bruxelles. Sa présidente Dominique Bouckenaere a en effet expliqué que le nombre de demandes d'admission en service de soins palliatifs augmente de manière considérable, ayant même doublé en l'espace de cinq ans dans les deux grands hôpitau...

Lire la suite

Les soins palliatifs comme composante essentielle du" Vivre ensemble"

Les soins palliatifs comme composante essentielle du" Vivre ensemble"

- Soins palliatifs

Le modèle des soins palliatifs doit s'adapter. Encore fortement construits autour des institutions de soins, les soins palliatifs sont appelés à faire partie intégrante de la vie en société pour permettre aux patients ou personnes âgées d'être soignés le plus longtemps possible dans leur environnement propre.

C'est ce que soutient une récente étude menée par le groupe de recherche End of Life Care (UGent et VUB), « Tijd voor een echte vermaatschappelijking van palliatieve zorg? ». Les cherche...

Lire la suite

Belgique :  appel urgent pour financer les soins palliatifs

Belgique : appel urgent pour financer les soins palliatifs

- Soins palliatifs

Alors que la Ministre des affaires sociales et de la santé publique, Maggie De Block, prépare un nouveau plan de financement hospitalier, les trois fédérations des soins palliatifs (bruxelloise, wallonne et flamande) demandent à ce qu'elle se positionne en faveur des soins palliatifs par la réaffectation des moyens du secteur curatif vers le secteur palliatif.

Cela permettrait une véritable mise en application de la loi sur les soins palliatifs de 2016 qui bannit le prescrit légal de trois mo...

Lire la suite