Les soins palliatifs manquent de bénévoles

Publié le : Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

Une étude publiée par le groupe de recherche interuniversitaire sur la fin de vie (VUB et UGent) affirme qu'il devient de plus en plus difficile de trouver des bénévoles pour les services de soins palliatifs en Belgique.

Ceux qui s'engagent se voient accorder le plus souvent un rôle psychosocial et existentiel. Ils sont en effet souvent sollicités pour écouter, bavarder, tisser du lien avec le patient et sa famille, assurer une présence et un relais entre les patients et les soignants qui n'ont pas toujours le temps de repérer les besoins des personnes qui leurssont confiées.

Ce rôle d' « ange gardien » se voit parfois assorti de tâches pratiques diverses, telles que lever ou asseoir la personne, la préparation et gestion des repas, les passages aux toilettes, le transport, l'aide pour l'usage du téléphone ou les courses.

Les structures de soins palliatifs reconnaissent que leurs bénévoles apportent une réelle plus-value à la qualité de la prise en charge, notamment par leur rôle de communicateurs.

Pourtant, ces bénévoles ne semblent pas toujours recevoir ni le soutien ni la formation nécessaire. L'offre des formations varie fortement d'une structure de soins à l'autre. De plus, une équipe de bénévoles nécessite qu'il y ait une coordination solide, dont coût financier, ce que ne peuvent pas toujours se permettre les établissements de soins.

Il faut aussi comprendre que des jeunes engagés dans une activité de bénévolat, l'abandonnent lorsque leur vie professionnelle et famiilale le requièrent.

Pour remédier à ce manque, les chercheurs proposent le développement de postes bénévoles plus flexibles et clairement circonscrits. Des procédures de recrutement et de formations doivent également être organisées par d'autres acteurs que les services de soins qui n'en ont ni les moyens ni le temps.

C'est donc un véritable appel à développer en Belgique des réseaux locaux, qui pourraient s'occuper du recrutement, des formations de bénévoles, et ainsi s'associer avec des services de soins palliatifs en grande demande.

 


Articles similaires

Le modèle belge des "soins palliatifs intégraux" dénature-t-il la pratique des soins palliatifs ?

Le modèle belge des "soins palliatifs intégraux" dénature-t-il la pratique des soins palliatifs ?

- Soins palliatifs

Ce nouveau dossier de l'IEB  décrit le « modèle belge » des soins de fin de vie qui, depuis 2002, entend développer « les soins palliatifs pour tous », tout en autorisant la pratique de l'euthanasie sous certaines conditions.
Treize ans après l'introduction de ce dispositif légal, deux opinions s'affrontent : l'une consiste à affirmer que la dépénalisation de l'euthanasie a véritablement permis le développement des « soins palliatifs et continus », l'autre, à l'inverse, souligne que la banalis...

Lire la suite

Test-Achats s'intéresse aux soins palliatifs et au vécu de la mort

Test-Achats s'intéresse aux soins palliatifs et au vécu de la mort

- Soins palliatifs

Huit pages et 58 questions adressées aux familles des personnes décédées. Deux autres questionnaires dont le contenu est différent, sont envoyés l'un aux médecins et l'autre aux infirmières. Cette enquête est une initiative de l'Association européenne des consommateurs et est lancée simultanément dans quatre pays: Portugal, Espagne, Belgique et Luxembourg. Les résultats sont attendus dans le courant de l'année 2011.

On perçoit dès le départ, la difficulté pour les enquêteurs de définir des « ...

Lire la suite

Des soins palliatifs plus accessibles et plus adaptés

Des soins palliatifs plus accessibles et plus adaptés

- Soins palliatifs

L'association Kom op tegen Kanker (Agis contre le Cancer) est à l'initiative d'une large consultation citoyenne en Flandre sur l'avenir des soins palliatifs, durant l'été 2020. Le « Débat Palliatif » (Het Palliatief Debat) qui s'en est suivi a abouti le 10 janvier dernier à la soumission d'un rapport - fruit d'une collaboration entre experts et citoyens - au ministre flamand de la santé Wouter Beke.

L'actualité du rapport n'est pas un hasard : l'accord du gouvernement flamand prévoit en effet...

Lire la suite