Les soins palliatifs arrivent au cœur du curriculum de médecine aux Pays-Bas

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Pays-Bas

Publié le : 14/08/2019

Soigner les patients qui ne guériront plus fait aussi partie de la profession médicale. Les soins palliatifs frayent peu à peu leur chemin dans le curriculum de base des étudiants en médecine, et c'est heureux. Aux Pays-Bas, l'équipe interuniversitaire Pasemeco a mis en place une « boîte à outils » rassemblant quelques 170 éléments d'apprentissage (vidéos, programmes, sites, articles, …) pour faciliter l'intégration des soins palliatifs dans la formation de base des futurs médecins.

La boîte à outils se compose de six parties : communication, coopération, planification proactive des soins, contrôle des symptômes, phase terminale, prendre soin de soi. En grande partie gratuit, le matériel didactique est à la disposition de tous et surtout des enseignants qui pourront y puiser de quoi alimenter leurs cours. L'outil sera encore complété en 2019 et 2020, à l'aide de modules de cours entiers ou d'exercices simulant différents cas cliniques. Pasemeco invite les professionnels de la santé et les enseignants à lui partager leur avis sur le contenu du programme, afin de l'améliorer si besoin.

En guise d'exemple, parmi les outils d'apprentissage se trouvent un clip vidéo d'introduction aux soins palliatifs, la présentation d'un cas de sclérose latérale amyotrophique pour mieux en comprendre et contrôler les symptômes, ou encore un film qui explique le phénomène du délire en fin de vie et indique comment y répondre.

C'est le Ministère de la santé et ZonMW (organisme néerlandais de financement de la recherche médicale) qui ont commandité ce programme d'enseignement multidisciplinaire des soins palliatifs. Il est le fruit d'une collaboration entre les différents centres médicaux universitaires du pays.

Dans un contexte où les personnes vivent de plus en plus longtemps et où l'idée d'une fin de vie douloureuse pousse une partie non négligeable de la population à demander l'euthanasie, on ne peut que saluer une telle initiative qui vise à mettre les soins palliatifs au coeur de la médecine contemporaine.


Articles similaires

Il y a moyen de rire en soins palliatifs !

Il y a moyen de rire en soins palliatifs !

- Soins palliatifs

L'équipe de soins palliatifs de l'hôpital de La Châtaigneraie (France, en Vendée) a tourné un clip vidéo publiée sur leur page Facebook. Elle a été projetée lors de la journée régionale des soins palliatifs, le 23 mai, à Angers.

Durant six minutes, la vidéo nous emmène, avec humour, dans l'environnement des soignants, des couloirs de l'hôpital à la salle de pause, aux chambres des patients à la distribution des repas.

" Notre quotidien, ce sont les appareils de soins, les patients que l'on r...

Lire la suite

Synthèse du 4ème Rapport de la cellule d’évaluation des Soins Palliatifs en Belgique

- Soins palliatifs

La Cellule Fédérale d'Evaluation des Soins Palliatifs (CESP) a publié en juin 2018, son 4ème Rapport couvrant la période 2014-2017 pour « Offrir au lecteur un état des lieux le plus complet possible et prendre connaissance d'une série de préoccupations et de recommandations »

Par la loi du 14 juin 2002, tout citoyen belge a droit aux soins palliatifs. Selon les chiffres du KCE (Centre fédéral d'expertise en soins de santé.) entre 10.000 et 20.000 patients ont actuellement besoin de soins pall...

Lire la suite

Europe : l’euthanasie ne doit pas faire partie des soins palliatifs

Europe : l’euthanasie ne doit pas faire partie des soins palliatifs

- Soins palliatifs

Dès 2003, la Fédération européenne des soins palliatifs (European Association for Palliative Care - EAPC) - avait publié une carte blanche sur l'euthanasie et le suicide assisté dans laquelle elle affirmait que ces deux actes ne peuvent être compris comme des actes de soins palliatifs.
Dix ans plus tard, plus de 140 experts se sont réunis afin de réfléchir à nouveau sur cette question cruciale. En effet, les législations évoluant dans les Etats européens, les revendications se font de plus en...

Lire la suite