Les soins palliatifs arrivent au cœur du curriculum de médecine aux Pays-Bas

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Pays-Bas Pays-Bas

Publié le : 14/08/2019

Soigner les patients qui ne guériront plus fait aussi partie de la profession médicale. Les soins palliatifs frayent peu à peu leur chemin dans le curriculum de base des étudiants en médecine, et c'est heureux. Aux Pays-Bas, l'équipe interuniversitaire Pasemeco a mis en place une « boîte à outils » rassemblant quelques 170 éléments d'apprentissage (vidéos, programmes, sites, articles, …) pour faciliter l'intégration des soins palliatifs dans la formation de base des futurs médecins.

La boîte à outils se compose de six parties : communication, coopération, planification proactive des soins, contrôle des symptômes, phase terminale, prendre soin de soi. En grande partie gratuit, le matériel didactique est à la disposition de tous et surtout des enseignants qui pourront y puiser de quoi alimenter leurs cours. L'outil sera encore complété en 2019 et 2020, à l'aide de modules de cours entiers ou d'exercices simulant différents cas cliniques. Pasemeco invite les professionnels de la santé et les enseignants à lui partager leur avis sur le contenu du programme, afin de l'améliorer si besoin.

En guise d'exemple, parmi les outils d'apprentissage se trouvent un clip vidéo d'introduction aux soins palliatifs, la présentation d'un cas de sclérose latérale amyotrophique pour mieux en comprendre et contrôler les symptômes, ou encore un film qui explique le phénomène du délire en fin de vie et indique comment y répondre.

C'est le Ministère de la santé et ZonMW (organisme néerlandais de financement de la recherche médicale) qui ont commandité ce programme d'enseignement multidisciplinaire des soins palliatifs. Il est le fruit d'une collaboration entre les différents centres médicaux universitaires du pays.

Dans un contexte où les personnes vivent de plus en plus longtemps et où l'idée d'une fin de vie douloureuse pousse une partie non négligeable de la population à demander l'euthanasie, on ne peut que saluer une telle initiative qui vise à mettre les soins palliatifs au coeur de la médecine contemporaine.


Articles similaires

Trop tard aux soins palliatifs

Trop tard aux soins palliatifs

- Soins palliatifs

Les personnes atteintes de maladies incurables sont souvent transférées trop tard en soins palliatifs, selon une enquête basée sur les données de 2 400 patients belges, ont indiqué mardi la Vrije Universiteit Brussel et l'Université de Gand.
Le transfert vers les soins palliatifs arrive plus souvent pour les personnes atteintes d'un cancer (63 %) que pour celles atteintes de démence (37 %), d'insuffisance cardiaque (34 %) ou de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) (20 %). "Beauco...

Lire la suite

Belgique : élargir la définition des soins palliatifs

Belgique : élargir la définition des soins palliatifs

- Soins palliatifs

Une proposition de loi déposée par Mesdames Els Van Hoof et consort, modifiant la loi du 14 juin 2002 et visant à élargir la définition existante des soins palliatifs afin que ceux-ci soient mieux intégrés dans les soins de santé, a récemment été déposée à la Chambre des représentants belge.
Selon le texte de cette proposition, tout patient doit pouvoir bénéficier de soins palliatifs lorsqu'il se trouve à un stade avancé ou terminal d'une maladie grave, évolutive et mettant en péril le pronost...

Lire la suite

Test-Achats s'intéresse aux soins palliatifs et au vécu de la mort

Test-Achats s'intéresse aux soins palliatifs et au vécu de la mort

- Soins palliatifs

Huit pages et 58 questions adressées aux familles des personnes décédées. Deux autres questionnaires dont le contenu est différent, sont envoyés l'un aux médecins et l'autre aux infirmières. Cette enquête est une initiative de l'Association européenne des consommateurs et est lancée simultanément dans quatre pays: Portugal, Espagne, Belgique et Luxembourg. Les résultats sont attendus dans le courant de l'année 2011.

On perçoit dès le départ, la difficulté pour les enquêteurs de définir des « ...

Lire la suite