Le premier Atlas mondial répertorie les besoins non satisfaits en soins palliatifs

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 06/02/2014

À l'heure actuelle, une personne sur 10 seulement ayant besoin de soins palliatifs en bénéficie. Ces besoins non satisfaits ont été cartographiés pour la première fois dans le Global Atlas of Palliative Care at the End of Life (Atlas mondial des soins palliatifs en fin de vie), publié conjointement par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Alliance mondiale pour les soins palliatifs (WPCA).
Près du tiers des personnes qui ont besoin de soins palliatifs souffrent du cancer. Les autres sont atteintes de maladies évolutives qui touchent le coeur, les poumons, le foie, les reins, le cerveau, ou bien de maladies chroniques mortelles, dont le VIH et la tuberculose résistante aux médicaments.
On estime que, chaque année, plus de 20 millions de patients ont besoin de soins palliatifs en fin de vie, dont 6% sont des enfants. Ce chiffre passe à au moins 40 millions si l'on compte toutes les personnes qui pourraient bénéficier de soins palliatifs à un stade plus précoce de leur maladie. Les soins palliatifs comprennent souvent un appui aux membres de la famille, ce qui ferait plus que doubler les besoins en personnel.
En 2011, environ 3 millions de patients ont reçu des soins palliatifs, dont la grande majorité en fin de vie. Bien que la plupart des soins palliatifs soient dispensés dans des pays à revenu élevé, près de 80% des besoins mondiaux en soins palliatifs se situent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Vingt pays dans le monde seulement ont pleinement intégré les soins palliatifs dans leurs systèmes de soins de santé. (Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, États-Unis d'Amérique, France, Hong Kong, Irlande, Islande, Italie, Japon, Norvège, Ouganda, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Singapour, Suède et Suisse.)


Articles similaires

Journée mondiale des soins palliatifs : demande croissante de ressources en Europe

Journée mondiale des soins palliatifs : demande croissante de ressources en Europe

- Soins palliatifs

A l'occasion de la Journée mondiale des soins palliatifs, de nombreux colloques ont mis en avant le bienfondé de ces soins, et leur nécessité dans le cadre de la fin de vie et/ou de maladie grave et incurable. Selon la définition de l'OMS de 2002, « les soins palliatifs cherchent à améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille, face aux conséquences d'une maladie potentiellement mortelle, par la prévention et le soulagement de la souffrance, identifiée précocement et évaluée avec...

Lire la suite

Une mort paisible et très souvent sans douleur pour les patients en soins palliatifs

Une mort paisible et très souvent sans douleur pour les patients en soins palliatifs

- Soins palliatifs

Une étude de l'Université de Wolongong, en Australie, démontre que 85% des patients qui ont reçus des soins palliatifs sont délivrés de toute douleur et symptôme graves au moment de leur mort. Les chercheurs australiens ont étudié l'évolution de la prise en charge de la douleur en soins palliatifs sur ces dix dernières années, sur plus de 250 000 patients.

Au sein de ce vaste échantillon, les principaux symptômes provoquant le malaise d'un patient en début de soins palliatifs étaient pour 13,...

Lire la suite

Belgique : structure et évolution des soins palliatifs : nouveau Dossier !

Belgique : structure et évolution des soins palliatifs : nouveau Dossier !

- Soins palliatifs

La Belgique a la réputation d'avoir une bonne structure de soins palliatifs, plaçant le patient au centre du soin.
Selon une étude récente qui reprend un classement des pays européens sur la base du développement de leurs soins palliatifs, et la Belgique figure à la seconde place. Cette place est-elle justifiée ?
Comment l'offre des soins palliatifs est-elle organisée ? Quelles sont les structures accompagnantes sur le terrain mais aussi au niveau politique ?

Lire le  Dossier : ICI

Lire la suite