Le premier Atlas mondial répertorie les besoins non satisfaits en soins palliatifs

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 06/02/2014

À l'heure actuelle, une personne sur 10 seulement ayant besoin de soins palliatifs en bénéficie. Ces besoins non satisfaits ont été cartographiés pour la première fois dans le Global Atlas of Palliative Care at the End of Life (Atlas mondial des soins palliatifs en fin de vie), publié conjointement par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Alliance mondiale pour les soins palliatifs (WPCA).
Près du tiers des personnes qui ont besoin de soins palliatifs souffrent du cancer. Les autres sont atteintes de maladies évolutives qui touchent le coeur, les poumons, le foie, les reins, le cerveau, ou bien de maladies chroniques mortelles, dont le VIH et la tuberculose résistante aux médicaments.
On estime que, chaque année, plus de 20 millions de patients ont besoin de soins palliatifs en fin de vie, dont 6% sont des enfants. Ce chiffre passe à au moins 40 millions si l'on compte toutes les personnes qui pourraient bénéficier de soins palliatifs à un stade plus précoce de leur maladie. Les soins palliatifs comprennent souvent un appui aux membres de la famille, ce qui ferait plus que doubler les besoins en personnel.
En 2011, environ 3 millions de patients ont reçu des soins palliatifs, dont la grande majorité en fin de vie. Bien que la plupart des soins palliatifs soient dispensés dans des pays à revenu élevé, près de 80% des besoins mondiaux en soins palliatifs se situent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Vingt pays dans le monde seulement ont pleinement intégré les soins palliatifs dans leurs systèmes de soins de santé. (Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, États-Unis d'Amérique, France, Hong Kong, Irlande, Islande, Italie, Japon, Norvège, Ouganda, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Singapour, Suède et Suisse.)


Articles similaires

Certification ISO 9001 pour un service de soins palliatifs

Certification ISO 9001 pour un service de soins palliatifs

- Soins palliatifs

L'unité des soins palliatifs du CHR Clinique Saint-Joseph - Hôpital de Warquignies vient de recevoir l'ISO-9001. Cette norme, obtenue dans le cadre d'un programme de certification internationale, fait de "La Maison Comtesse" un leader en termes de "démarches de qualité".

Pour obtenir la fameuse certification, les équipes de "La Maison Comtesse" se sont intéressées au concept de traçabilité : "Qui fait quoi, quand, comment, pourquoi et avec qui ?". Répertorier, classer, trier, regrouper, contr...

Lire la suite

Les soins palliatifs manquent de bénévoles

Les soins palliatifs manquent de bénévoles

- Soins palliatifs

Une étude publiée par le groupe de recherche interuniversitaire sur la fin de vie (VUB et UGent) affirme qu'il devient de plus en plus difficile de trouver des bénévoles pour les services de soins palliatifs en Belgique.

Ceux qui s'engagent se voient accorder le plus souvent un rôle psychosocial et existentiel. Ils sont en effet souvent sollicités pour écouter, bavarder, tisser du lien avec le patient et sa famille, assurer une présence et un relais entre les patients et les soignants qui n'...

Lire la suite

Trop tard aux soins palliatifs

Trop tard aux soins palliatifs

- Soins palliatifs

Les personnes atteintes de maladies incurables sont souvent transférées trop tard en soins palliatifs, selon une enquête basée sur les données de 2 400 patients belges, ont indiqué mardi la Vrije Universiteit Brussel et l'Université de Gand.
Le transfert vers les soins palliatifs arrive plus souvent pour les personnes atteintes d'un cancer (63 %) que pour celles atteintes de démence (37 %), d'insuffisance cardiaque (34 %) ou de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) (20 %). "Beauco...

Lire la suite