Belgique : les soins palliatifs trop peu connus

Publié le : Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

D'après Isabelle de Cartier, directrice de Palliabru, l'Association Pluraliste de soins palliatifs de la Région de Bruxelles Capitale, il n'y a pas suffisamment d'informations transmises concernant le statut palliatif des malades. Et de rappeler que le statut palliatif concerne un patient qui se trouve soit à domicile, soit en maison de repos, mais pas celui qui est à l'hôpital.
Afin de bénéficier du statut palliatif, le patient doit répondre à l'article 2 de la loi du 14 juin 2002, soit se trouver "à un stade avancé ou terminal d'une maladie grave, évolutive et mettant en péril le pronostic vital, et ce quelle que soit son espérance de vie".

Ainsi, le patient ne doit pas forcément être en fin de vie mais se trouve confronté à une maladie irréversible ou une détérioration sévère de sa situation physique ou psychique, et les interventions thérapeutiques ne peuvent plus être en mesure de l'aider. Le patient doit également avoir besoin de soutien et de surveillance en permanence, de médicaments ou de matériel de soins, et avoir besoin de soins quotidiens de la part d'un infirmier, qui sera disponible, sans être physiquement là, 24 heures  sur 24.

La responsable de Palliabru se demande pourquoi certains médecins hésitent à accorder le statut de patient palliatif. Cela implique en effet que le médecin renonce à vouloir guérir et entre dans une démarche de soulager « uniquement » la souffrance du patient. Il existe à cet égard un écart entre les jeunes médecins qui sont "plus proches de l'idée de la toute-puissance de la médecine" et travaillent également beaucoup plus dans un système de partage, et les médecins seniors "plus solitaires" mais plus réaliste sur la guérison ou non d'un patient.
Enfin, Isabelle de Cartier rappelle qu'un patient en phase terminale coûte bien moins cher s'il séjourne à domicile plutôt qu'en hôpital. Encore faut-il que les proches puissent l'accompagner dans la durée, nuit et jour.

Voir Dossier de l'IEB : Structure et évolution des soins palliatifs en Belgique

Source : Journal du Médecin


Articles similaires

Elargir l’accès aux soins palliatifs selon le Conseil de l'Europe

Elargir l’accès aux soins palliatifs selon le Conseil de l'Europe

- Soins palliatifs

La Commission des questions sociales, de la santé et de développement durable du Conseil de l'Europe a adopté le 18 septembre une résolution sur l'offre des soins palliatifs en Europe. Le texte réitère une demande faite en 2009 aux Etats membres d'élargir l'accès aux soins palliatifs.

La Commission reconnaît que les soins palliatifs sont fondamentaux pour la dignité humaine et constituent une composante du droit humain à la santé. Elle appelle par conséquent les Etats membres à reconnaître le...

Lire la suite

Belgique : à l’hôpital, un patient vulnérable sur cinq nécessiterait des soins palliatifs

Belgique : à l’hôpital, un patient vulnérable sur cinq nécessiterait des soins palliatifs

- Soins palliatifs

A la demande du Service Public Fédéral Santé publique, le Dr Marianne Desmedt, professeur à l'Université Catholique de Louvain (UCL), a dirigé une étude menée par les cliniques universitaires Saint Luc à partir de l'outil britannique d'identification du patient palliatif en vue de lui attribuer un statut spécifique et différencié, lié à la sévérité des besoins (le PICT). 

L'analyse a été effectuée sur l'état de santé de 123.682 Belges en situation de vulnérabilité sur le plan médical, suivis ...

Lire la suite

Des soins palliatifs plus accessibles et plus adaptés

Des soins palliatifs plus accessibles et plus adaptés

- Soins palliatifs

L'association Kom op tegen Kanker (Agis contre le Cancer) est à l'initiative d'une large consultation citoyenne en Flandre sur l'avenir des soins palliatifs, durant l'été 2020. Le « Débat Palliatif » (Het Palliatief Debat) qui s'en est suivi a abouti le 10 janvier dernier à la soumission d'un rapport - fruit d'une collaboration entre experts et citoyens - au ministre flamand de la santé Wouter Beke.

L'actualité du rapport n'est pas un hasard : l'accord du gouvernement flamand prévoit en effet...

Lire la suite