89 % des Portugais préfèrent les soins palliatifs à l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 23/05/2018

Le 18 mai 2018 la plateforme portugaise « Pensar e Debater » a rendu publics les résultats d'un sondage sur les soins palliatifs et l'euthanasie commandité à l'« Instituto de Marketing Research » (IMR). Plusieurs projets de loi ont en effet été déposés par les partis de gauche visant à légaliser l'euthanasie. Une grande manifestation de rue est prévue le 24 mai car ces projets seront discutés et votés le 29 mai au Parlement portugais.

Ce sondage a été réalisé par téléphone entre le 12 et le 15 mai 2018 auprès de 634 personnes réparties selon l'âge, le sexe et la région. Il en ressort que seuls 7% des portugais sont en faveur de la pratique de l'euthanasie, tandis que 89% sont favorables aux soins palliatifs et l'accompagnement en cas de maladie grave. 

La première crainte, exprimée par 72% des personnes, est d'abord celle de souffrir

La deuxième est d'être un poids pour la famille et l'entourage suit (61%). Vient ensuite la peur de la solitude (35%). Ceci montre que le principal désir des portugais est d'être accompagnés, ce que confirme le souhait de 85% des personnes de bénéficier de soins palliatifs en cas de maladie grave. Près des trois quarts (73%) savent que les soins palliatifs contribuent à minimiser les souffrances physiques et psychiques. 

Mais 75% ignorent que la loi portugaise interdit l'acharnement thérapeutique et que le patient a le droit de refuser des soins. Ceci laisse supposer que beaucoup de ceux qui sont en faveur de l'euthanasie craignent les souffrances causées par des soins qui visent à prolonger la vie à tout prix. Enfin, 67% des portugais estiment que la légalisation entraînerait des risques d'abus : pressions sur les patients âgés ou fragilisés (67%), euthanasies sans le consentement du patient (57%), raisons financières (53%).

VIDEO : ICI

Source : STOP eutanasia


Articles similaires

Le modèle belge des "soins palliatifs intégraux" dénature-t-il la pratique des soins palliatifs ?

- Soins palliatifs

Ce nouveau dossier de l'IEB  décrit le « modèle belge » des soins de fin de vie qui, depuis 2002, entend développer « les soins palliatifs pour tous », tout en autorisant la pratique de l'euthanasie sous certaines conditions.
Treize ans après l'introduction de ce dispositif légal, deux opinions s'affrontent : l'une consiste à affirmer que la dépénalisation de l'euthanasie a véritablement permis le développement des « soins palliatifs et continus », l'autre, à l'inverse, souligne que la banalis...

Lire la suite

Belgique : appel urgent pour financer les soins palliatifs

- Soins palliatifs

Alors que la Ministre des affaires sociales et de la santé publique, Maggie De Block, prépare un nouveau plan de financement hospitalier, les trois fédérations des soins palliatifs (bruxelloise, wallonne et flamande) demandent à ce qu'elle se positionne en faveur des soins palliatifs par la réaffectation des moyens du secteur curatif vers le secteur palliatif.

Cela permettrait une véritable mise en application de la loi sur les soins palliatifs de 2016 qui bannit le prescrit légal de trois mo...

Lire la suite

Former tous les médecins à la pratique des soins palliatifs : une urgence selon l’ARMB

- Soins palliatifs

Dans un récent avis , l'Académie Royale de Médecine de Belgique (ARMB) pose le constat : il est urgent de mettre en place des structures pour éduquer et former les médecins belges à la prise en charge palliative de leurs patients.
En effet, rares sont ceux qui ont suivi un cursus cohérent et valable pour accompagner des patients atteints de maladies chroniques et des personnes âgées ou en fin de vie. L'ARMB parle d'« hétérogénéité » de l'enseignement en matière de soins palliatifs « que ce soi...

Lire la suite