89 % des Portugais préfèrent les soins palliatifs à l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 23/05/2018

Le 18 mai 2018 la plateforme portugaise « Pensar e Debater » a rendu publics les résultats d'un sondage sur les soins palliatifs et l'euthanasie commandité à l'« Instituto de Marketing Research » (IMR). Plusieurs projets de loi ont en effet été déposés par les partis de gauche visant à légaliser l'euthanasie. Une grande manifestation de rue est prévue le 24 mai car ces projets seront discutés et votés le 29 mai au Parlement portugais.

Ce sondage a été réalisé par téléphone entre le 12 et le 15 mai 2018 auprès de 634 personnes réparties selon l'âge, le sexe et la région. Il en ressort que seuls 7% des portugais sont en faveur de la pratique de l'euthanasie, tandis que 89% sont favorables aux soins palliatifs et l'accompagnement en cas de maladie grave. 

La première crainte, exprimée par 72% des personnes, est d'abord celle de souffrir

La deuxième est d'être un poids pour la famille et l'entourage suit (61%). Vient ensuite la peur de la solitude (35%). Ceci montre que le principal désir des portugais est d'être accompagnés, ce que confirme le souhait de 85% des personnes de bénéficier de soins palliatifs en cas de maladie grave. Près des trois quarts (73%) savent que les soins palliatifs contribuent à minimiser les souffrances physiques et psychiques. 

Mais 75% ignorent que la loi portugaise interdit l'acharnement thérapeutique et que le patient a le droit de refuser des soins. Ceci laisse supposer que beaucoup de ceux qui sont en faveur de l'euthanasie craignent les souffrances causées par des soins qui visent à prolonger la vie à tout prix. Enfin, 67% des portugais estiment que la légalisation entraînerait des risques d'abus : pressions sur les patients âgés ou fragilisés (67%), euthanasies sans le consentement du patient (57%), raisons financières (53%).

VIDEO : ICI

Source : STOP eutanasia


Articles similaires

Canada : un appel à projets pour développer et innover en soins palliatifs

Canada : un appel à projets pour développer et innover en soins palliatifs

- Soins palliatifs

Près de 70 % des quelque 220.000 Canadiens qui décèdent chaque année n'ont pas accès à des soins palliatifs. De plus, pour bon nombre d'entre eux, la prestation de ces services ou l'aiguillage vers les soins palliatifs n'a lieu que dans les dernières semaines de vie. La culture palliative n'est donc pas encore diffusée auprès des citoyens canadiens alors que le gouvernement tend à promouvoir l'aide médicale à mourir (Suicide assisté et euthanasie).

C'est pourquoi, il est urgent d'améliorer l'...

Lire la suite

Plutôt que l’euthanasie, le Parlement finlandais désire une amélioration des soins palliatifs

- Soins palliatifs

Le Parlement finlandais a rejeté le projet de légalisation de l'euthanasie, proposé par un député du parti de droite « Rassemblement national » suite à une initiative populaire lancée en la matière. La commission parlementaire des Affaires sociales et de la Santé a proposé plutôt la création d'un groupe de travail national pour améliorer la législation des soins palliatifs. Le Parlement, qui a rejeté le projet de loi à 128 voix contre 60, soutient la proposition de la commission.

En Finlande,...

Lire la suite

Reconnaissance de l'expertise infirmière en soins palliatifs : les critères d'agrément sont publiés

Reconnaissance de l'expertise infirmière en soins palliatifs : les critères d'agrément sont publiés

- Soins palliatifs

Cette publication ouvre la voie à une reconnaissance très attendue par les infirmiers mais également par les patients qui sont de plus en plus demandeurs de non-acharnement thérapeutique et de soins palliatifs. Cette qualification est déjà exigée dans les normes de la fonction palliative hospitalière, mais il faudra s'assurer de la promouvoir également dans d'autres contextes (on pense par exemple, à la gériatrie, au domicile, dans le cadre de prise en charge de certaines pathologies graves,.....

Lire la suite