89 % des Portugais préfèrent les soins palliatifs à l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 23/05/2018

Le 18 mai 2018 la plateforme portugaise « Pensar e Debater » a rendu publics les résultats d'un sondage sur les soins palliatifs et l'euthanasie commandité à l'« Instituto de Marketing Research » (IMR). Plusieurs projets de loi ont en effet été déposés par les partis de gauche visant à légaliser l'euthanasie. Une grande manifestation de rue est prévue le 24 mai car ces projets seront discutés et votés le 29 mai au Parlement portugais.

Ce sondage a été réalisé par téléphone entre le 12 et le 15 mai 2018 auprès de 634 personnes réparties selon l'âge, le sexe et la région. Il en ressort que seuls 7% des portugais sont en faveur de la pratique de l'euthanasie, tandis que 89% sont favorables aux soins palliatifs et l'accompagnement en cas de maladie grave. 

La première crainte, exprimée par 72% des personnes, est d'abord celle de souffrir

La deuxième est d'être un poids pour la famille et l'entourage suit (61%). Vient ensuite la peur de la solitude (35%). Ceci montre que le principal désir des portugais est d'être accompagnés, ce que confirme le souhait de 85% des personnes de bénéficier de soins palliatifs en cas de maladie grave. Près des trois quarts (73%) savent que les soins palliatifs contribuent à minimiser les souffrances physiques et psychiques. 

Mais 75% ignorent que la loi portugaise interdit l'acharnement thérapeutique et que le patient a le droit de refuser des soins. Ceci laisse supposer que beaucoup de ceux qui sont en faveur de l'euthanasie craignent les souffrances causées par des soins qui visent à prolonger la vie à tout prix. Enfin, 67% des portugais estiment que la légalisation entraînerait des risques d'abus : pressions sur les patients âgés ou fragilisés (67%), euthanasies sans le consentement du patient (57%), raisons financières (53%).

VIDEO : ICI

Source : STOP eutanasia


Articles similaires

Manque de lits en soins palliatifs en Flandre

Manque de lits en soins palliatifs en Flandre

- Soins palliatifs

Bert Anciaux (sp.a) a interpellé la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique  (Question n° 5-7475 du 4 décembre 2012) à propos du manque structurel croissant de lits dans les centres de soins palliatifs en Flandre. Il se basait pour cela sur une étude (et annexe) réalisée par un étudiant de la KU Leuven en collaboration avec la Federatie Palliatieve Zorg Vlaanderen. L'étude attire l'attention sur un manque structurel dans la capacité d'admission : des patients incurables doivent ...

Lire la suite

Europe : l’euthanasie ne doit pas faire partie des soins palliatifs

Europe : l’euthanasie ne doit pas faire partie des soins palliatifs

- Soins palliatifs

Dès 2003, la Fédération européenne des soins palliatifs (European Association for Palliative Care - EAPC) - avait publié une carte blanche sur l'euthanasie et le suicide assisté dans laquelle elle affirmait que ces deux actes ne peuvent être compris comme des actes de soins palliatifs.
Dix ans plus tard, plus de 140 experts se sont réunis afin de réfléchir à nouveau sur cette question cruciale. En effet, les législations évoluant dans les Etats européens, les revendications se font de plus en...

Lire la suite

Luxembourg : priorité à la formation en soins palliatifs pour mieux accompagner la fin de vie

Luxembourg : priorité à la formation en soins palliatifs pour mieux accompagner la fin de vie

- Soins palliatifs

Au Grand-Duché de Luxembourg, depuis l'entrée en vigueur de la loi du 16 mars 2009 réglementant les soins palliatifs ainsi que l'euthanasie et l'assistance au suicide, toute personne en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable a le droit de pouvoir bénéficier de soins palliatifs. Cette généralisation des soins palliatifs de qualité compte parmi les priorités du gouvernement luxembourgeois. Il s'agit de permettre à la personne en fin de vie, mais aussi à sa famille et son e...

Lire la suite