Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineurs est en cours d'élaboration au sein de l'Académie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 30/10/2013

Les commissions de la Justice et des Affaires sociales du Sénat reprennent mercredi 6 novembre la discussion des articles de la proposition de loi qui étend la possibilité de l'euthanasie aux mineurs d'âge. Les travaux révèlent une fracture au sein de la majorité entre d'une part les socialistes et libéraux, auteurs de la proposition de loi, et d'autre part le cdH et le CD&V. Le cdH a demandé des auditions supplémentaires, ce qui a été refusé.
Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineurs est en cours d'élaboration au sein de l'Académie royale de médecine, un organe consultatif auquel les autorités peuvent demander conseil en matière de santé publique, dont le sénateur Jacques Brotchi est le second vice-président.
La N-VA et les écologistes ont souhaité entamer la discussion des articles de la proposition de loi, mais ont néanmoins des réserves sur le texte, notamment sur la mention d'un « droit à l'euthanasie ».  La loi de 2002 établit une dépénalisation sous certaines conditions, non un droit. Les Verts souhaitent également voir supprimer l'accord requis des parents dès lors qu'un médecin doit,  par écrit, attester de la capacité de discernement du mineur.
S'il paraît très peu probable de rallier le cdH , les auteurs de la proposition ont les yeux tournés vers le CD&V. Els Van Hoof a précisé les objections de son groupe au texte. Parmi elles, la possibilité d'une euthanasie pour cause de souffrance psychique insupportable dont les chrétiens-démocrates flamands ne veulent pas entendre parler.

 


Articles similaires

Euthanasie : Tempo omhoog of debat verdrinkt

Euthanasie : Tempo omhoog of debat verdrinkt

- Euthanasie et suicide assisté

De Senaat voorziet nog acht hoorzittingen omtrent euthanasie, telkens om de twee weken. Euthanasie voor minderjarigen komt op 6 maart nog aan bod, daarna is het de beurt aan het volgende 'blok': euthanasie voor dementerenden.
Pas daarna volgt de parlementaire behandeling, maar Guy Swennen (SP.A) wil de timing vervroegen. 'Zodra er een thema is afgewerkt, zouden we al aan de behandeling kunnen beginnen, terwijl de hoorzittingen doorlopen. Euthanasie voor minderjarigen stevent af op een...

Lire la suite

Les raisons de ma démission de la commission Euthanasie

Les raisons de ma démission de la commission Euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Complétant notre Bulletin du 22 février 2018 , voici la traduction de la lettre du Dr Vanopdenbosch

Cher Président de la Chambre des Représentants,
Cher Président de la Commission de la Santé Publique de la Chambre,

Par la présente, je tiens à donner ma démission de la fonction de membre suppléant de la Commission Fédérale de contrôle et d'évaluation de l'Euthanasie (CFCEE). C'est à juste titre que la Chambre des Représentants se pose la question de l'indépendance et du rôle de cette commiss...

Lire la suite

Pourquoi les communistes portugais ont-ils voté contre l’euthanasie ?

Pourquoi les communistes portugais ont-ils voté contre l’euthanasie ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le parti communiste vient de voter contre la dépénalisation de l'euthanasie au Portugal. Selon Antonio Filipe, député communiste, l'euthanasie n'est pas un signe de progrès mais un pas en arrière de civilisation avec de profondes implications sociales pour le vivre ensemble.

« Dans un contexte où la vie humaine est fréquemment soumise à des critères utilitaristes, économiques et de dépenses publiques, la légalisation de la mort provoquée, constituerait un véritable recul de civilisation », af...

Lire la suite