Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineurs est en cours d'élaboration au sein de l'Académie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 30/10/2013

Les commissions de la Justice et des Affaires sociales du Sénat reprennent mercredi 6 novembre la discussion des articles de la proposition de loi qui étend la possibilité de l'euthanasie aux mineurs d'âge. Les travaux révèlent une fracture au sein de la majorité entre d'une part les socialistes et libéraux, auteurs de la proposition de loi, et d'autre part le cdH et le CD&V. Le cdH a demandé des auditions supplémentaires, ce qui a été refusé.
Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineurs est en cours d'élaboration au sein de l'Académie royale de médecine, un organe consultatif auquel les autorités peuvent demander conseil en matière de santé publique, dont le sénateur Jacques Brotchi est le second vice-président.
La N-VA et les écologistes ont souhaité entamer la discussion des articles de la proposition de loi, mais ont néanmoins des réserves sur le texte, notamment sur la mention d'un « droit à l'euthanasie ».  La loi de 2002 établit une dépénalisation sous certaines conditions, non un droit. Les Verts souhaitent également voir supprimer l'accord requis des parents dès lors qu'un médecin doit,  par écrit, attester de la capacité de discernement du mineur.
S'il paraît très peu probable de rallier le cdH , les auteurs de la proposition ont les yeux tournés vers le CD&V. Els Van Hoof a précisé les objections de son groupe au texte. Parmi elles, la possibilité d'une euthanasie pour cause de souffrance psychique insupportable dont les chrétiens-démocrates flamands ne veulent pas entendre parler.

 


Articles similaires

Etat de Victoria (Australie) : un pas vers la dépénalisation de l'euthanasie

Etat de Victoria (Australie) : un pas vers la dépénalisation de l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Alors que le Parlement fédéral australien rejetait pour la quinzième fois, le mois dernier, un projet de loi sur l'euthanasie, l'Etat de Victoria approche de l'aboutissement de sa propre loi « sur la mort volontaire assistée ». Cette loi, dépénalisant l'euthanasie et le suicide assisté, adoptée par le Parlement étatique le 29 novembre 2017 aux termes de longs débats houleux, pourrait entrer en vigueur dès juin 2019.

Le texte de la loi permettrait à tout habitant majeur de l'Etat, ayant la cap...

Lire la suite

Belgique : le sénateur Mahoux appelle à « poursuivre le débat » sur l'euthanasie

Belgique : le sénateur Mahoux appelle à « poursuivre le débat » sur l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Dans une carte blanche publiée dans le quotidien Le Soir du 10 décembre, le sénateur Philippe Mahoux, « père » de la loi relative à l'euthanasie en Belgique, appelle à « poursuivre le débat ». Partant du constat que la loi est d'application inégale sur le territoire (selon les données fournies par les différents rapports de la Commission de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, une écrasante majorité des euthanasies rapportées sont pratiquées en Flandre), le sénateur Mahoux appelle les pou...

Lire la suite

Le médecin démissionnaire de la Commission euthanasie expose ses motifs

Le médecin démissionnaire de la Commission euthanasie expose ses motifs

- Euthanasie et suicide assisté

Le Docteur Ludo Vanopdenbosch expose les raisons de sa démission de la Commission fédérale de contrôle de l'euthanasie dans une lettre adressée au Parlement belge. En voici le texte en français
et en néerlandais.

Pour rappel, ce médecin, spécialiste en neurologie et soins palliatifs, a démissionné suite à la décision de la CFCEE de ne pas renvoyer vers la justice le dossier d'une dame atteinte d'une maladie dégénarative, dont le médecin a provoqué intentionellement la mort sans qu'elle l'ait ...

Lire la suite