Suisse : le suicide assisté imposé dans les homes

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Suisse Suisse

Publié le : 14/11/2014

Le Grand Conseil du Canton de Neuchâtel a voté le 4 novembre dernier, par 80 voix contre 16, une modification de la loi imposant aux homes bénéficiant de subventions publiques d'offrir la possibilité de fournir une aide au suicide aux résidents qui en feront la demande. Arguant que « la liberté de choix des patients ou des résidents ne peut être réduite et l'emporte sur le règlement des EMS et des homes », la loi prévoit désormais que les institutions concernées devront mettre un local à disposition de l'association EXIT qui prendra en charge l'exécution de la volonté du patient.
La loi fixe également les conditions d'accès au suicide assisté, qui sera réservé aux personnes qui souffrent « d'une maladie ou de séquelles d'accident graves et incurables », et sont capables de discernement.
Des députés de toutes les tendances politiques ont mis en cause l'utilité de cette modification, et ont manifesté leur regret que l'on impose au personnel soignant une telle issue pour certains de leurs patients. Les députés n'ont par ailleurs pas donné suite à la demande de l'Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées (Anempa) et de l'Armée du Salut de prévoir la possibilité d'obtenir une dérogation pour les établissements qui le souhaitaient.
En 2013, l'association EXIT est intervenue dans le suicide assisté de 155 personnes, tandis que son homologue non francophone à aidé 459 personnes à mettre fin à leurs jours.
Source : http://www.20min.ch


 


Articles similaires

Distelmans: "Un nouveau débat sur l'euthanasie s'impose"

Distelmans: "Un nouveau débat sur l'euthanasie s'impose"

- Euthanasie et suicide assisté

Wim Distelmans, professeur en médecine palliative à la VUB et président de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, plaide pour la réouverture du débat concernant l'euthanasie, apprend-on dans l'hebdomadaire médical flamand De Huisarts. Il souhaite ainsi que les personnes présentant une "incapacité irrévocable acquise d'exprimer ce qu'elles veulent" entrent en ligne de compte pour une euthanasie. Il s'agit entre autres de patients souffrant d'une tumeur au cerveau ou...

Lire la suite

Canada : no to euthanasia and assisted suicide

Canada : no to euthanasia and assisted suicide

- Euthanasie et suicide assisté

BC Court of Appeal upholds protections in law from euthanasia and assisted suicide. The Supreme Court of Canada is next.
Last week the Apeal Court overturned the decision by Justice Smith in the Carter case. The case will likely be heard by the Supreme Court of Canada.
Canada's Justice Minister, Hon Peter MacKay stated: "Laws surrounding euthanasia and assisted suicide exist to protect all Canadians"

Lire la suite

Cri d'alarme des médecins face à la suppression d'un garde-fou de la loi sur le suicide assisté en Oregon

Cri d'alarme des médecins face à la suppression d'un garde-fou de la loi sur le suicide assisté en Oregon

- Euthanasie et suicide assisté

L'Oregon fut le premier État américain à adopter en 1997, une loi sur l'aide au suicide. Dans les débats autour de la loi, le délai de 15 jours de réflexion était présenté comme un garde-fou essentiel pour garantir le caractère volontaire et réfléchi de la demande de suicide. 22 ans plus tard, il n'est plus question de cette balise pour les patients dont le pronostic vital ne dépasse pas 15 jours. En pratique, ces patients pourraient soumettre le même jour les deux demandes orales et la demand...

Lire la suite