Québec : premier Rapport de la Commission sur les soins de fin de vie (euthanasie)

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 27/01/2017

La Commission sur les soins de fin de vie (CSFV), chargée de surveiller l'application de la loi sur l'euthanasie au Québec, a publié son premier rapport annuel d'activités dans lequel elle fait état de 262 « Aide médicale à mourir » (euthanasies) pour la période s'étendant du 10 décembre 2015 au 30 août 2016.

Alors que plusieurs cas sont encore en examen, la Commission mentionne en avoir examiné 198, parmi lesquels 21 se sont avérés problématiques : 18 cas concernant l'indépendance du second médecin, 2 cas où il y avait un problème avec le critère de fin de vie et 1 cas où elle met en doute le fait que le patient ait été atteint d'une maladie grave et incurable.

Le Ministre de la Santé, après avoir manifesté sa surprise devant le nombre si important et inattendu d'euthanasies, parle aujourd'hui de simplifier les formulaires des médecins qui rendent compte des actes euthanasiques et de réévaluer le critère de l'indépendance du deuxième médecin conseil.

Dans son Rapport la Commission souligne aussi que les chiffres officiels présentés sont uniquement ceux des formulaires reçus par la Commission, et non pas le « nombre de personnes à qui l'aide médicale à mourir a été administrée » Sous-entendu, il y a des médecins qui ne remplissent pas les formulaires de déclaration d'aide médicale à mourir et restent dans la clandestinité, s'exposant ainsi à des poursuites judiciaires.

L'aide médicale à mourir (AMM) au Québec : Etude comparative Québec - Belgique


Articles similaires

Belgique : l'euthanasie en dehors du cadre légal?

Belgique : l'euthanasie en dehors du cadre légal?

- Euthanasie et suicide assisté

De nombreux médecins et infirmières provoquent intentionnellement la mort de leur patient, ne respectant pas le cadre de la loi dépénalisant l'euthanasie.
Plusieurs points révélés par deux études réalisées par l'équipe « End-of-life Care Research Group » de la VUB démontrent le non-respect évident de plusieurs dispositions essentielles de la loi dépénalisant l'euthanasie. 
La première étude analyse les réponses de médecins en Flandre qui ont eu à certifier la mort d'un patient. Ayant utilisé d...

Lire la suite

Nouvelle-Zélande : les médecins disent ‘NO’ au projet de légalisation de l’euthanasie

Nouvelle-Zélande : les médecins disent ‘NO’ au projet de légalisation de l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

« Nous ne voulons pas y participer » : c'est en ces termes que s'expriment plus de 1.500 médecins néo-zélandais, face au projet de légalisation de l'euthanasie dans leur pays. Malgré un double refus en 1995 et 2003, la proposition de légalisation a été réintroduite en 2017 devant le Parlement de Nouvelle-Zélande par le député libéral David Seymour. Finalement adopté en 3e lecture le 13 novembre dernier (avec 69 députés en faveur et 51 contre), le texte sera maintenant soumis au vote de la popu...

Lire la suite

Accroissement de 8% des euthanasies officielles aux Pays-Bas

Accroissement de 8% des euthanasies officielles aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Avec 6.585 déclarations reçues, les RTE (Regionale Toetsingscommissies Euthanasie) (commission régionales d'évaluation de l'euthanasie et du suicide assisté) enregistrent une augmentation des euthanasies ou de suicides assistés de 8 % par rapport à 2016. C'est ce qui ressort du rapport 2017 qui vient d'être rendu public. (Jaarverslag 2017 van de Regionale Toetsingscommissies Euthanasie )

 

La « Levenseindekliniek » (LSK), clinique « de fin de vie » dédiée à la pratique d'euthanasie, a connu ...

Lire la suite