Québec : premier Rapport de la Commission sur les soins de fin de vie (euthanasie)

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 27/01/2017

La Commission sur les soins de fin de vie (CSFV), chargée de surveiller l'application de la loi sur l'euthanasie au Québec, a publié son premier rapport annuel d'activités dans lequel elle fait état de 262 « Aide médicale à mourir » (euthanasies) pour la période s'étendant du 10 décembre 2015 au 30 août 2016.

Alors que plusieurs cas sont encore en examen, la Commission mentionne en avoir examiné 198, parmi lesquels 21 se sont avérés problématiques : 18 cas concernant l'indépendance du second médecin, 2 cas où il y avait un problème avec le critère de fin de vie et 1 cas où elle met en doute le fait que le patient ait été atteint d'une maladie grave et incurable.

Le Ministre de la Santé, après avoir manifesté sa surprise devant le nombre si important et inattendu d'euthanasies, parle aujourd'hui de simplifier les formulaires des médecins qui rendent compte des actes euthanasiques et de réévaluer le critère de l'indépendance du deuxième médecin conseil.

Dans son Rapport la Commission souligne aussi que les chiffres officiels présentés sont uniquement ceux des formulaires reçus par la Commission, et non pas le « nombre de personnes à qui l'aide médicale à mourir a été administrée » Sous-entendu, il y a des médecins qui ne remplissent pas les formulaires de déclaration d'aide médicale à mourir et restent dans la clandestinité, s'exposant ainsi à des poursuites judiciaires.

L'aide médicale à mourir (AMM) au Québec : Etude comparative Québec - Belgique


Articles similaires

450 médecins aux Pays-Bas s’opposent à l’euthanasie de patients atteints de démence

450 médecins aux Pays-Bas s’opposent à l’euthanasie de patients atteints de démence

- Euthanasie et suicide assisté

Aux Pays-Bas, près de 450 médecins ont signé une pétition demandant d'interdire l'euthanasie de patients déments. Même dans le cas où ces derniers ont rédigé une déclaration anticipée d'euthanasie, il se peut qu'ils ne puissent plus, au moment de l'injection létale, exprimer clairement leur souhait qu'on provoque leur mort, ou qu'ils ne réalisent pas la portée irrémédiable de l'acte du médecin.

Parmi les initiateurs de cette pétition, le Dr Boudewijn Chabot, spécialiste en gériatrie, qui, ave...

Lire la suite

Euthanasie : lobbying au sein de l’Association Médicale Mondiale

Euthanasie : lobbying au sein de l’Association Médicale Mondiale

- Euthanasie et suicide assisté

Ces 16 et 17 Novembre 2017, l'Association Médical Mondiale (AMM) - en anglais la  World Medical Association (WMA) - s'est réunie à Rome afin de débattre de la fin de vie et de la question de l'euthanasie. Dans ses résolutions officielles, l'AMM juge "contraires à l'éthique" l'euthanasie et le suicide assisté. Elle "encourage toutes les associations médicales nationales et les médecins à s'abstenir de pratiquer l'euthanasie, même si la législation nationale le permet".

Se sentant montrées du d...

Lire la suite

Des enfants mineurs régulièrement euthanasiés en Belgique ?

Des enfants mineurs régulièrement euthanasiés en Belgique ?

- Euthanasie et suicide assisté

« Il est évident que l'euthanasie est pratiquée chez des mineurs et nous le savons tous », a indiqué mercredi en Commission du Sénat Dominique Biarent, chef de service Soins intensifs et urgences à l'Hôpital universitaire des Enfants Reine Fabiola alors qu'ont débuté les discussions sur l'extension de la loi actuelle.
Oui, « il s'agit d'euthanasie active », a confirmé le docteur Biarent, interrogé par plusieurs sénateurs. Cette information a été confirmée par le docteur Joris Verlooy, spéciali...

Lire la suite