Près de 11.000 déclarations anticipées d’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 01/10/2009

En un an, 10.799 citoyens ont fait la démarche de rédiger une déclaration anticipée relative à l'euthanasie, aussi appelée testament de vie.

Rappelons que la loi dépénalisant 'euthanasie permet de rédiger une déclaration anticipée pour l'éventualité où la personne se trouverait dans un état d'inconscience irréversible ne permettant pas de s'exprimer. Il s'agit donc d'une demande d'arrêt actif de vie et non d'un simple arrêt de traitement permettant à la maladie de suivre son cours jusqu'à la mort naturelle. La déclaration anticipée relative à l'euthanasie doit être signée en présence de deux témoins dont l'un au moins ne peut avoir d'intérêt matériel au décès du déclarant. Elle permet (mais ce n'est pas obligatoire) de désigner une ou plusieurs personne(s) de confiance chargée(s) de faire connaître au médecin l'existence de cette déclaration. Toute personne peut être désignée à l'exception des membres de l'équipe médicale qui soigne le malade (médecin et membres de l'équipe soignante).

Depuis le 1er sptembre 2008, la déclaration peut être enregistrée auprès de l'administration communale de façon à pouvoir être connue du médecin traitant même s'il n'existe pas de personne de confiance mais cet enregistrement n'est nullement obligatoire. La déclaration doit être  reconfirmée après 5 ans. Elle peut être retirée ou révisée à tout moment. 

Les 10.799 citoyens qui ont rentré cette déclaration représentent 0,2% de la population de 40 ans et plus. Précisément, 98% des déclarants ont plus de 40 ans, 61% sont des femmes et 39% des hommes. 

Source: RTL, 1/10/2009


Articles similaires

Belgique: les infirmiers face à l'euthanasie

Belgique: les infirmiers face à l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

La seconde étude, tout aussi intéressante, a été réalisée par Els Ingelbrecht, qui a interrogé 1265 infirmiers. Ici aussi se confirme le fait que 120 infirmiers ont vu leur patient mourir suite à l'administration de substances euthanasiantes. Dans 45% des cas, ce sont ces infirmiers (principalement masculins) qui ont administré les produits, et non le médecin lui-même, en dépit de l'exigence légale. Les morts provoquées sans être demandées par le patient concernent des personnes de plus de 80 ...

Lire la suite

Euthanasie des mineurs  : souffrance physique et mort à brève échéance

Euthanasie des mineurs : souffrance physique et mort à brève échéance

- Euthanasie et suicide assisté

L'euthanasie pour les mineurs pourrait être votée en Commissions réunies Justice et Affaires sociales mercredi prochain.  Les quatre auteurs (MR, PS, Open VLD et SP.A) des propositions visant à étendre aux mineurs le bénéfice de la loi de 2002 dépénalisant l'euthanasie ont déposé plusieurs amendements à leur texte originel qui renforcent les conditions et permettraient à des enfants de demander à être euthanasiés. Dans leur texte réécrit, l'enfant devrait invoquer des souffrances physiques ina...

Lire la suite

EUTHANASIE

- Euthanasie et suicide assisté

Rétrospective EUTHANASIE 2013

voir  BULLETIN  suivant

RETROSPECTIVE (2ème partie)

Lire la suite