Plaintes de citoyens à propos d’euthanasies suspectes

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 17/01/2014

A l'heure où se pose la question du véritable contrôle exercé sur la pratique de l'euthanasie en Belgique, Elke Sleurs, sénatrice NV-A, a osé lever un coin du voile . Dans une question parlementaire, elle s'inquiète du fait que l''on dispose de peu d'informations sur d'éventuelles plaintes de citoyens auprès du ministère public et sur des enquêtes concernant des décès suspects. Elle adresse plusieurs questions en ce sens à la Ministre de la Justice et notamment : "combien de fois (par an), de 2002 à nos jours, un citoyen a-t-il déposé plainte auprès du parquet pour cause d'euthanasie active pratiquée par un médecin ? Le ministère public a-t-il déjà depuis 2002 ouvert une enquête pour cause d'euthanasies suspectes ?"
La réponse est simple : « Le ministère public ne dispose pas d'un outil informatique opérationnalisable afin d'extraire des données pertinentes qui permettraient de répondre à cette question parlementaire. Les analystes statistiques du collège des procureurs généraux n'étaient pas en mesure d'apporter des éléments de réponse parce que la banque de données ne disposant actuellement pas d'un encodage spécifique pour les affaires concernant l'euthanasie. »


Source : Question n° 5-9529 du 10 juillet 2013 de la sénatrice Elke Sleurs (NV-A)



 


Articles similaires

Baisse inédite du nombre d'euthanasies déclarées en Belgique en 2020 : quel lien avec le COVID ?

Baisse inédite du nombre d'euthanasies déclarées en Belgique en 2020 : quel lien avec le COVID ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le 2 mars dernier, la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie en Belgique a publié les chiffres relatifs aux euthanasies déclarées durant l'année 2020.

 

Des données publiées, il ressort en premier lieu une baisse inédite du nombre d'euthanasies déclarées à la Commission en 2020, en comparaison de l'année 2019 : de 2656 euthanasies déclarées en 2019, l'on passe à 2444 euthanasies, soit une baisse de 7,9%. C'est ainsi la première fois, depuis la dépénalisation de l'eut...

Lire la suite

Soignants et citoyens s’opposent en masse à l’euthanasie en Nouvelle-Zélande

Soignants et citoyens s’opposent en masse à l’euthanasie en Nouvelle-Zélande

- Euthanasie et suicide assisté

Le projet de loi pour la dépénalisation de l'euthanasie et du suicide assisté soumis au Parlement néo-zélandais par le député David Seymour (ACT New-Zealand) et adopté en première lecture, a suscité un vaste rejet de la part des citoyens. Un rapport de l'organisation Néo-zélandaise Care Alliance montre plus de 90% d'opposants.

38.000 Néo-Zélandais ont remis leurs observations sur le projet de loi au Comité restreint de la Justice. Après examen, Care Alliance a rendu un rapport détaillé sur le...

Lire la suite

Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans

Pays-Bas : une proposition de loi pour autoriser le suicide assisté à partir de 75 ans

- Euthanasie et suicide assisté

Le Parlement néerlandais se penchera prochainement sur une proposition de loi visant à autoriser l'aide au suicide pour "vie accomplie" à partir de 75 ans, en dehors de toute condition médicale. Le texte, déposé par la députée Pia Dijkstra du parti D66 (gauche libérale), représente un pas de plus vers la consécration d'un "droit à mourir", dans un pays où déjà 4,2 % (en 2019) de la population meurt par euthanasie.

 

L'exposé des motifs de la proposition pose comme principe de départ que la d...

Lire la suite