Pays-Bas : faut-il une nouvelle loi pour le suicide assisté des personnes âgées ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 05/04/2017

« Pour des raisons pratiques et aussi de principe, une loi autorisant l'aide au suicide pour les personnes âgées qui souhaitent terminer leur vie, n'est absolument pas souhaitable ». C'est ce qu'affirme en substance le communiqué de la Société royale néerlandaise des médecins (KNMG), qui regroupe plus de 59.000 praticiens aux Pays-Bas.

Récemment, les deux ministres sortants, de la Santé et de la Justice, avaient communiqué en sens contraire dans une lettre envoyée au Parlement. Ils y suggéraient en effet, que les personnes « qui pensent, après avoir mûrement réfléchi, avoir achevé leur vie, doivent, sous de strictes conditions et selon des critères très précis, être autorisées à finir leur vie d'une manière qui leur semble digne ». Ils proposaient qu'un « assistant à la mort », ayant bénéficié d'une formation médicale spécifique, devrait autoriser la procédure après s'être assuré qu'aucun traitement ne puisse faire disparaître ce « souhait de mort » chez les personnes âgées.

La KNMG affirme de son côté qu'une telle disposition légale pourrait mener à « l'érosion de la pratique consciencieuse de l'euthanasie » ainsi qu'à « des sentiments d'insécurité auprès des personnes âgées et à la stigmatisation de la vieillesse ».

Il faut « investir dans des solutions qui répondent au ressenti d'inutilité chez les personnes âgées ». C'est ce que plaident les médecins.

A l'heure où les différents partis politiques négocient en vue d'une coalition gouvernementale et où cette question de l'euthanasie des personnes âgées fera sans doute partie d'un accord gouvernemental, la position ferme de la KNMG est à prendre en compte.


Articles similaires

Pays-Bas : bientôt le suicide assisté pour les personnes qui ont « accompli leur vie » ?

Pays-Bas : bientôt le suicide assisté pour les personnes qui ont « accompli leur vie » ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le gouvernement des Pays-Bas a exprimé sa volonté de faire promulguer une loi autorisant le suicide assisté pour les personnes qui considèrent que leur vie est « accomplie ». Dans une lettre officielle de 11 pages adressée au Parlement (la « Deuxième Chambre » néerlandaise) au nom du gouvernement, les ministres de la Santé, Edith Schippers, et de la Sécurité et de la Justice, Ard van der Steur, déclarent vouloir travailler au développement d'un nouveau cadre juridique pour l'assistance au suic...

Lire la suite

Italie : la Cour constitutionnelle demande au Parlement de légiférer sur l’assistance au suicide

Italie : la Cour constitutionnelle demande au Parlement de légiférer sur l’assistance au suicide

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour constitutionnelle italienne a décidé de reporter sa décision concernant l'affaire Cappato en donnant un an au Parlement pour combler un « vide juridique » sur le délit d'assistance au suicide.  

Pour rappel, Marco Cappato, politicien italien membre du parti des Radicaux italiens, s'était lui-même dénoncé d'avoir accompagné en Suisse Fabio Antoniani, alias DJ Fabo, devenu tétraplégique et aveugle après un accident de voiture, afin de l'assister au suicide le 27 février 2017. Marco Capp...

Lire la suite

Nouvelle Zélande : la Haute Cour refuse une demande d’euthanasie

Nouvelle Zélande : la Haute Cour refuse une demande d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Au motif qu'il lui restait peu de temps à vivre, Madame Seals, âgée de 42 ans et atteinte d'une tumeur au cerveau, souhaitait choisir elle-même le moment de sa mort et avait demandé à son médecin de l'aider à mourir, soit par euthanasie directe, soit par suicide assisté. Consentant, le médecin avait décidé, pour toute sécurité, de saisir la justice afin de s'assurer de la légalité de cette action, l'euthanasie et le suicide assisté n'étant pas dépénalisés en Nouvelle Zélande.

Ce vendredi 5 ju...

Lire la suite