Pays-Bas : des pharmaciens refusent de fournir les produits euthanasiants aux médecins.

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Pays-Bas Pays-Bas

Publié le : 30/06/2014

Un certain nombre de médecins appartenant à la Levenseindekliniek aux Pays-Bas (clinique de fin de vie) s'irritent du fait que des pharmaciens leur auraient déjà refusé la vente des produits servant à euthanasier un patient.
Certains pharmaciens l'ont fait par conviction, d'autres parce qu'ils estimaient ne pas être en accord avec certains actes d'euthanasie notamment chez des personnes atteintes de démence, ou qui exprimaient tout simplement leur « fatigue de vivre ». Il arrive également qu'un médecin appelle le pharmacien alors que ce dernier ne connaît pas du tout le praticien, ni le patient. « Il ne faut pas transformer les compétences des pharmaciens en de simple boutiquier » affirme l'un d'eux. La ministre de la Santé ayant été interpellée, rappelle que ni le médecin ni le pharmacien ne sont jamais obligés de participer à une euthanasie, et qu'il convient qu'un dialogue puisse s'instaurer entre eux pour le bien du patient. Ces réactions étaient le thème du programme Altijd Wat Monitor.

Pour aller plus loin : Richtlijn euthanatica met apothekers et KNMG: Richtlijn Uitvoering euthanasie en hulp bij zelfdoding (2012)


Articles similaires

Euthanasie : étude sur les pratiques et attitudes des médecins belges

Euthanasie : étude sur les pratiques et attitudes des médecins belges

- Euthanasie et suicide assisté

Une étude vient de sortir dans le cadre du projet MELC (Monitoring the quality of End-of-Life Care in Flanders) du programme IWT-SBO (agence de financement pour la science et la technologie en Flandre). Elle révèle les motifs pour lesquels les médecins de Flandre n'ont pas déclaré à la Commission d'évaluation les euthanasies qu'ils ont pratiquées, alors que la loi les y oblige.
Que dit cette étude? Dans tous les cas où le médecin néglige son obligation de déclarer l'euthanasie à la Commission ...

Lire la suite

Malaise par rapport à certains médecins français qui euthanasient leurs patients en Belgique

Malaise par rapport à certains médecins français qui euthanasient leurs patients en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Dans un avis par lettre du 28 octobre, le Comité consultatif de Bioéthique de Belgique s'est montré divisé sur la question de savoir si un médecin établi à l'étranger mais autorisé à exercer sur le sol belge, peut venir en Belgique avec son patient qui demande l'euthanasie, « et le faire admettre dans un centre de court séjour belge ou dans une maison de repos et de soins belge afin de l'y euthanasier ».

Le cas soumis au Comité était celui d'un médecin français qui se rendait régulièrement a...

Lire la suite

Élargissement de la loi euthanasie: les médecins catholiques disent non!

Élargissement de la loi euthanasie: les médecins catholiques disent non!

- Euthanasie et suicide assisté

Le site de la Fédération Internationale des Associations de Médecins Catholiques publie une motion contre "la banalisation de la mort" en Belgique. Cette déclaration est signée par la Société Médicale belge de Saint-Luc asbl.

Dans un message bilingue, daté du 1er mars 2013, le docteur Paul Deschepper, président d'honneur de la Société Médicale belge de Saint-Luc, s'insurge contre une "interprétation molle" de la loi sur l'euthanasie, qui date de 2002. Et le médecin de s'inquiéter de dérives à...

Lire la suite