Pays-Bas : conférence bisannuelle sur l'euthanasie de la NVVE

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 24/05/2016

Du 11 au 14 mai 2016, à l'initiative de la NVVE (correspondante néerlandaise de l'ADMD), plus de 400 personnes se sont réunies à Amsterdam, à l'occasion de la « Biennale mondiale sur l'euthanasie ». L'objectif en était de mener une réflexion sur la pratique de l'euthanasie dans les pays où elle est légalisée, de faire le point sur sa promotion au niveau mondial. Des participants du monde entier ont ainsi fait le déplacement pour assister aux différents exposés et participer aux ateliers proposés.
Lors d'une des intervention, Anne Ruth Mackor, professeur d'éthique et membre d'une commission régionale de contrôle de l'euthanasie aux Pays-Bas, a révélé que 80% des médecins ayant déjà effectué une euthanasie aux Pays-Bas ne connaissent pas l'existence du code de conduite (Practice code) émis par les commissions régionales de contrôle de l'euthanasie (RTE's) et qui émet les règles de bonne pratique en la matière. Ce code, mis à la disposition des médecins, donne entre autres des repères pour les aider dans certaines situations particulières, telles que les euthanasies pour des raisons de « démence », de « vie accomplie » ou pour « motifs psychiatriques ».
Le professeur a également posé le constat que 10 à 20% des euthanasies effectuées n'étaient jamais déclarées. Cette affirmation n'a pas manqué de susciter la surprise, et les questions du public, en particulier venant de l'étranger. Mais l'intervenante n'a pas su expliquer la raison de ce constat.

 

Source : medisch contact.nl


Articles similaires

Euthanasie : identité et impact des sondages

Euthanasie : identité et impact des sondages

- Euthanasie et suicide assisté

"Trois quarts des Belges favorables à l'euthanasie des mineurs (D'après un sondage publié par La Libre, près de trois quarts des Belges sont favorables à accorder l'euthanasie à des mineurs dans le coma qui ne sont plus en état de donner leur consentement, situation qui n'est pas soumise à l'examen parlementaire. Les Belges sont aussi favorables à quelque 80 % à autoriser l'euthanasie de personnes majeures souffrant de démence type Alzheimer ou de démence vasculaire grave qui les font tellemen...

Lire la suite

Euthanasie pour souffrance psychique en Belgique

Euthanasie pour souffrance psychique en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau DOSSIER !

Le Comité consultatif de Bioéthique de Belgique a publié en décembre 2017 un avis sur l'euthanasie de patients hors phase terminale, affectés d'une souffrance psychique avec ou sans affection médicale (psychiatrique ou autre) sous-jacente.

Dans cet avis, le Comité répond en 75 pages aux questions posées en 2011 par Madame Laurette Onckelinkx, à l'époque Ministre de la Santé publique.

L'avis rendu 6 ans plus tard, reprend les points de consensus, mais également les dissens...

Lire la suite

Pays-Bas : érosion de la loi euthanasie et dangers pour les personnes atteintes de démence

Pays-Bas : érosion de la loi euthanasie et dangers pour les personnes atteintes de démence

- Euthanasie et suicide assisté

Entièreté de l'opinion du Dr. Chabot : ICI

 

 

A la suite de la publication du troisième Rapport quinquennal d'évaluation de la loi Euthanasie aux Pays-Bas, dans lequel des experts se félicitent de la bonne application de la loi, le psychiatre Boudewijn Chabot dénonce quant à lui, le fait que cette loi ait été vidée de son sens et n'assure plus la protection des personnes souffrant de démence ou de troubles psychiatriques, qui sont de plus en plus nombreuses et pour lesquelles de plus en pl...

Lire la suite