Pays-Bas : aussi l’euthanasie des enfants de moins de 12 ans

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Pays-Bas

Publié le : 18/08/2014

Le docteur Eduard Verhagen, pédiatre à l'UMC de Groningen et auteur du Protocol de Groningen (qui fixe le processus d'euthanasie des nouveaux-nés porteurs d'un handicap - voir dossier IEB), reparle de l'euthanasie des enfants au Pays-Bas.
Actuellement la loi néerlandaise autorise l'euthanasie des enfants de plus de 12 ans ayant la capacité de discernement. L'accord de leurs parents est requis jusqu'à leur 16 ans. La KNMG* qui regroupe 75% des médecins aux Pays-Bas, s'est exprimée  en disant que "Si un médecin agit avec la plus grande prudence, il peut mettre fin à la vie d'un enfant de moins de 12 ans qui aurait exprimé ce désir. Cela se fait déjà actuellement. Toutefois, comme cette demande de l'enfant ne s'inscrit pas dans le cadre légal actuel, on en peut appeler cela « euthanasie », mais "fin de vie sans demande", selon la KNMG.
L'argument utilisé fait référence à l'article 40 du Code pénal, selon lequel on ne peut condamner celui qui agit dans un cas de force majeure. Dans le cas présent, la force majeure résiderait dans l'état d'urgence : empêcher la souffrance insupportable. Selon la KNMG, ce dernier ne peut être atteint dans certains cas qu'en mettant fin à la vie de l'enfant.
Un nouveau seuil de la discussion s'ouvre donc aux Pays-Bas puisque c'est à présent pour les enfants de moins de 12 ans que se pose la question de la dépénalisation. Cette évolution et développement de la "pente glissante" a été facilité par le changement de la loi en Belgique février dernier, puisque la loi belge dépénalisant l'euthanasie pour les enfants ne fixe aucune limite d'âge pour ceux-ci.

*Koninklijke Nederlandsche Maatschappij tot bevordering der Geneeskunst

Articles source: Volkskrant et Artsennet.nl

 

 


Articles similaires

Euthanasie des enfants : document d'enregistrement adapté

Euthanasie des enfants : document d'enregistrement adapté

- Euthanasie et suicide assisté

Faisant suite à l'élargissement de la loi dépénalisant l'euthanasie aux mineurs non émancipés, la Commission de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie vient de publier un document spécial pour l'enregistrement des euthanasies pratiquées sur les mineurs non émancipés. Ce document diffère bien sûr de celui utilisé pour les adultes, puisque doit y figurer notamment le nom du pédopsychiatre ou psychologue devant être obligatoirement consulté. Celui-ci aura à attester que le mineur demandant à êt...

Lire la suite

Euthanasie : position de la Ligue Alzheimer francophone

Euthanasie : position de la Ligue Alzheimer francophone

- Euthanasie et suicide assisté

Entendue comme experte par la Commission réunie Justice et Affaires sociales qui étudie les propositions relatives à l'extension de la loi « euthanasie » et notamment en vue de l'étendre aux personnes atteintes de démence, Sabine Henry, présidente de la Ligue Alzheimer, a indiqué que celle-ci jugeait prioritaire l'amélioration des conditions de vie des personnes démentes. Elle a également dit craindre qu'en ce qui les concerne, l'extension de la loi sur l'euthanasie risquait de freiner le déve...

Lire la suite

Luxembourg : 18 euthanasies et suicides assistés sur 2015-2016

Luxembourg : 18 euthanasies et suicides assistés sur 2015-2016

- Euthanasie et suicide assisté

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'euthanasie et l'assistance au suicide en 2009, 52 personnes ont choisi de mourir de cette manière au Luxembourg. D'après le récent rapport de la Commission de contrôle et d'évaluation, 18 euthanasies et suicides assistés ont été pratiqués sur la période 2015-2016.

Le président de ladite Commission, le Dr Carlo Bock a affirmé à l'occasion de la remise de ce rapport que : « l'euthanasie est complémentaire aux soins palliatifs ».

Or, la philosophie de...

Lire la suite