Où en est-on dans le débat euthanasie en Belgique?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 01/07/2013

Les groupes socialistes et libéraux, dont des représentants avaient présenté la semaine dernière à la presse des propositions en vue d'étendre l'actuelle loi autorisant l'euthanasie, ont essuyé une volée de bois vert en Commission du Sénat.
Le cdH et le CD&V s'en sont pris à leurs partenaires de majorité alors que la N-VA et les Verts ont appelé la majorité à mettre de l'ordre dans ses rangs pour la bonne tenue du débat parlementaire. Le co-président MR de la Commission Alain Courtois a indiqué qu'il n'y aurait plus qu'une seule réunion consacrée à l'euthanasie avant les vacances parlementaires, mettant fin à l'espoir entretenu par certains de voter l'élargissement au Sénat avant le congé.
Critiques vis-à-vis de leurs partenaires de majorité, Els Van Hoof (CD&V) et André du Bus (cdH) n'ont pas exclu de demander de nouvelles auditions sur base des nouveaux textes.
Les quatre nouvelles propositions de loi seront prises en considération par l'assemblée plénière jeudi, ce qui permettra d'en débattre. Mais la seule réunion encore consacrée à l'euthanasie avant les vacances parlementaires est fixée au 10 juillet, a annoncé Alain Courtois.
Charles Michel a également tenu à rappeler qu'il s'agit d'un débat parlementaire à l'initiative de sénateurs. "Il est fondamental dans notre pays que des parlementaires puissent s'extraire de toute immédiateté médiatique pour approfondir des réflexions éthiques complexes", a-t-il souligné. Enfin, le président des réformateurs considère que "ce débat sur l'euthanasie des mineurs n'est pas une affaire de gouvernement. Ce débat est une initiative du Sénat, c'est donc au parlement à définir les modalités et à déterminer le calendrier du vote des textes déposés", précise Charles Michel.
Source : La Libre.be
 


Articles similaires

Pays-Bas : trop peu d’euthanasies de nouveau-nés ?

Pays-Bas : trop peu d’euthanasies de nouveau-nés ?

- Euthanasie et suicide assisté

À la suite de l'instauration du "Protocole de Groningen", qui permet depuis 2007 à un médecin d'euthanasier un bébé porteur d'un handicap, le comité national de suivi s'étonne du fait que, jusqu'à présent, un seul cas ait été rapporté. En effet, dans ses estimations, le comité avait tablé sur 15 à 20 cas annuels. Comment expliquer cet écart ? Les médecins néerlandais préfèrent-ils taire les cas d'euthanasie de nouveau-nés ?    

Dans son dernier numéro, le Journal of Medical Ethics (2010, n°36...

Lire la suite

"Je veux l'euthanasie" : pour Kelly, 23 ans et en souffrance psychique, c'est l'alternative au suicide

"Je veux l'euthanasie" : pour Kelly, 23 ans et en souffrance psychique, c'est l'alternative au suicide

- Euthanasie et suicide assisté

Cette jeune-femme belge, de Leuven, est en bonne santé physique mais n'arrive plus à supporter la souffrance psychique qui l'envahit. Diagnostiquée comme trouble de la personnalité limite ("borderline"), sa maladie agit comme "un couteau planté dans sa poitrine": "j'ai l'impression d'éclater en morceaux". Elle est décidée à en finir.

Au moment où se prépare le procès de trois médecins de Flandre pour le cas de Tine Nys, voilà que le Dailymail a identifié ce cas douloureux de Kelly et lui donn...

Lire la suite

Explosion du nombre d’euthanasies au Québec

Explosion du nombre d’euthanasies au Québec

- Euthanasie et suicide assisté

« La Commission a dû analyser 10 fois plus « d'aides médicales à mourir » (AMM) (Euthanasies) que ce qui était prévu au départ » a fait savoir la Ministre de la Santé et des Services sociaux québécoise le 3 avril dernier.

Ce premier Rapport sur la situation sur les soins de fin de vie au Québec couvre la période du 10 décembre 2015 (date d'entrée en vigueur de la loi) au 31 mars 2018.

Plusieurs points sont à relever.

Le rapport fait état de 1.632 euthanasies pratiquées, avec des chiffres...

Lire la suite