OMS : l’Assemblée Mondiale de la Santé encourage les soins palliatifs pour les malades du cancer

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 08/06/2017

Le mercredi 31 mai 2017 s'est clôturée la 70ème Assemblée Mondiale de la Santé. Les délégués des Etats membres y ont approuvé un ensemble de mesures visant à améliorer la lutte contre le cancer et ont notamment souligné l'importance des soins palliatifs. En effet, l'OMS reconnaît l'efficacité des soins palliatifs qui « permettent d'atténuer les problèmes physiques, psychosociaux et spirituels chez plus de 90% des malades du cancer à un stade avancé. »

Le cancer est la deuxième cause de décès dans le monde. Cependant, l'accès aux soins est très inégalement réparti puisque 70% des décès à la suite d'un cancer ont lieu dans les pays à faible revenu.

C'est pourquoi l'OMS considère l'accès aux soins palliatifs comme « un besoin humanitaire urgent partout dans le monde pour les personnes atteintes de cancer ou d'autres maladies chroniques mortelles. Ils sont particulièrement nécessaires là où il existe une forte proportion de malades à un stade avancé pour lesquels les chances de guérison sont minces. »

Un rapport sur la Lutte contre le cancer dans le cadre d'une approche intégrée réalisé par le Centre international de recherche sur le cancer (à Lyon) de l'OMS paraîtra en 2019.

Sources : OMS ; Le Courrier du Vietnam


Articles similaires

Flandre : économiser sur les vieux et sur les malades en phase terminale ?

Flandre : économiser sur les vieux et sur les malades en phase terminale ?

- Euthanasie et suicide assisté

Selon une étude réalisée par la VUB (Vrij Universiteit Brussel) quatre Flamands sur dix considèrent qu'il ne faut plus faire bénéficier d'interventions médicales supérieures à 50.000 euros des personnes âgées de plus de 85 ans, à moins qu'ils n'en aient personnellement les moyens. La majorité de la population flamande considère en outre qu'il faut restreindre l'accès aux soins de santé aux personnes malades en phase terminale, à celles qui sont dans le coma ou qui mènent un mode de vie malsain...

Lire la suite

Flandre : les professionnels de la santé impliqués dans des IMG largement favorables à l’euthanasie néonatale

Flandre : les professionnels de la santé impliqués dans des IMG largement favorables à l’euthanasie néonatale

- Euthanasie et suicide assisté

9 professionnels sur 10 impliqués dans des avortements pour raison médicale en centre pour soins intensifs néonataux en Flandre estiment que pour les nouveaux-nés « présentant un état de santé grave, dans certains cas, il est acceptable de mettre activement fin à leurs jours ». 88% de ces professionnels pensent que la loi devrait être modifiée de façon à permettre un tel geste.

 

Une première étude réalisée par le groupe de recherche End of Life Research Group rattaché à la Vrije Universi...

Lire la suite

EUROCARE : évolution de la survie dans les cancers de l’enfant

EUROCARE : évolution de la survie dans les cancers de l’enfant

- Euthanasie et suicide assisté

La survie des enfants atteints de cancer s'est encore accrue en Europe pour atteindre 79 %, cinq ans après le diagnostic, tous cancers confondus. L'étude a porté sur l'analyse des données de survie chez 59.579 enfants âgés de 0 à 14 ans, données recueillies à partir de 74 registres de cancer de population dans 29 pays.
Pour l'ensemble des cancers, la survie à 5 ans est passée de 76,1% en 1999-2001 à 79,1% en 2005-2007. Pour la période 2005-2007, la survie à 5 ans pour tous les cancers à l'excl...

Lire la suite