Omnipotence de la Commission Fédérale d’évaluation de la loi sur l’euthanasie ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 25/03/2013

Catherine Fonck (cdH) a interpellé la ministre Laurette Onkelinx (PS) sur le fait que la Commission d'évaluation et de contrôle de la loi euthanasie a librement interprété la loi en affirmant qu'une évolution dramatique prévisible, même à long terme, peut être qualifiée de souffrance psychique insupportable dans le cas douloureux exposé par les médias récemment. Ces deux jumeaux euthanasiés, âgés de 45 ans, sourds de naissance, ont obtenu l'euthanasie car ils étaient atteints d'une maladie dégénérative du nerf optique qui conduit progressivement mais irrémédiablement à la cécité. La perspective de perdre à l'avenir leur autonomie leur était insupportable. Pour formuler une demande d'euthanasie, la loi impose de faire état d'une souffrance physique ou psychique constante, insupportable et inapaisable.

La ministre Laurette Onkelinx a répondu à la question parlementaire de Catherine Fonck que seule la Commission d'évaluation, ou un juge, disposent de la capacité de se prononcer sur la légalité de l'euthanasie qui a été réalisée.

La Commission serait-elle donc habilitée à interpréter la loi sur l'euthanasie de plus en plus largement, sans aucun contrôle ?


 


Articles similaires

Euthanasie STOP : une initiative citoyenne

Euthanasie STOP : une initiative citoyenne

- Euthanasie et suicide assisté

« Vous n'êtes pas favorables à l'élargissement de la loi sur l'euthanasie aux mineurs et aux déments : faites le savoir ! Partagez votre point de vue critique sur le site euthanasie STOP. »

Un collectif composé de professeurs universitaires, de professionnels de la santé et de juristes, de tous les coins du pays et de divers horizons philosophiques, annonce la création du site web Euthanasie STOP :

La loi dépénalisant l'euthanasie en Belgique a été votée en mai 2002. Cette loi crée un cadre ...

Lire la suite

Portugal : la proposition de loi sur l'euthanasie devant la Cour constitutionnelle

Portugal : la proposition de loi sur l'euthanasie devant la Cour constitutionnelle

- Euthanasie et suicide assisté

Le Président de la République du Portugal a décidé de soumettre la proposition de loi sur l'euthanasie au contrôle de la Cour constitutionnelle. Adoptée le 29 janvier dernier par le Parlement portugais, la loi était depuis entre les mains du Président, celui-ci ayant notamment la possibilité de demander à la juridiction suprême du pays de se prononcer sur la constitutionnalité de ses dispositions.

 

Dans la déclaration publiée le 18 février, Marcelo Rebelo de Sousa indique que cette loi appa...

Lire la suite

Luxembourg : polémique autour des déclarations anticipées d’euthanasie

Luxembourg : polémique autour des déclarations anticipées d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Dans une question parlementaire récente, la députée luxembourgeoise LSAP Claudia Dall'Agnol a interrogé la ministre de la santé sur la validité des déclarations anticipées d'euthanasie déposées au Luxembourg. En effet, la loi prévoit qu'une personne a la possibilité de consigner par écrit, dans des dispositions de fin de vie, les conditions dans lesquelles elle désire subir une euthanasie, lorsqu'elle est atteinte d'une affection accidentelle ou pathologique incurable et qu'elle se trouve dans...

Lire la suite