Omnipotence de la Commission Fédérale d’évaluation de la loi sur l’euthanasie ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 25/03/2013

Catherine Fonck (cdH) a interpellé la ministre Laurette Onkelinx (PS) sur le fait que la Commission d'évaluation et de contrôle de la loi euthanasie a librement interprété la loi en affirmant qu'une évolution dramatique prévisible, même à long terme, peut être qualifiée de souffrance psychique insupportable dans le cas douloureux exposé par les médias récemment. Ces deux jumeaux euthanasiés, âgés de 45 ans, sourds de naissance, ont obtenu l'euthanasie car ils étaient atteints d'une maladie dégénérative du nerf optique qui conduit progressivement mais irrémédiablement à la cécité. La perspective de perdre à l'avenir leur autonomie leur était insupportable. Pour formuler une demande d'euthanasie, la loi impose de faire état d'une souffrance physique ou psychique constante, insupportable et inapaisable.

La ministre Laurette Onkelinx a répondu à la question parlementaire de Catherine Fonck que seule la Commission d'évaluation, ou un juge, disposent de la capacité de se prononcer sur la légalité de l'euthanasie qui a été réalisée.

La Commission serait-elle donc habilitée à interpréter la loi sur l'euthanasie de plus en plus largement, sans aucun contrôle ?


 


Articles similaires

Belgique: vers une nouvelle extension de l’euthanasie ?

Belgique: vers une nouvelle extension de l’euthanasie ?

- Euthanasie et suicide assisté

Reprenant les textes déjà déposés lors de la précédente législature, trois propositions de loi (déposées par Mme Karin Jiroflée et consorts, sp.a ) modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie viennent d'être déposées à la Chambre des députés belge, sans qu'un agenda précis ne soit pour l'heure évoqué.
La première proposition (Doc 54 1013/001) vise à autoriser l'acte d'euthanasie pour le patient incapable d'exprimer sa volonté qui est inconscient ou qui est, dans le cadre d'une affe...

Lire la suite

Wilsverklaring euthanasie en de kwestie van handelingsbekwaam

- Euthanasie et suicide assisté

Schriftelijke vraag van Elke Sleurs (N-VA) aan de minister van Sociale Zaken en Volksgezondheid
Gelet op artikel 4 van de wet betreffende euthanasie van 28 mei 2002 is het voor handelingsbekwame meerderjarigen en ontvoogde minderjarigen mogelijk om een wilsverklaring euthanasie op te stellen. Met deze wilsverklaring kunnen zij hun wensen inzake de toepassing van euthanasie in geval zij wilsonbekwaam zouden worden. Naast wilsbekwame meerderjarigen zijn er echter ook handelingsonbekwame...

Lire la suite

Euthanasie : pas encore de chiffres officiels.

- Euthanasie et suicide assisté

Le 10 février 2012, quelques chiffres se rapportant à l'euthanasie en Belgique étaient largement médiatisés, notamment dans un communiqué de l'agence Belga . Ces quelques chiffres sont  sans doute le résultat d'une fuite  d'un des membres de la Commission d'évaluation de la loi dépénalisant l'euthanasie,  étant donné que ce rapport ne sera rendu public qu'en mai 2012.  Ce n'est qu'à cette date que l'intégralité et la réalité des chiffres seront connus et que des commentaires pourront être fait...

Lire la suite