Nouveau rapport de la Commission d’évaluation euthanasie 2012

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 30/08/2012

La Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de la loi sur l'euthanasie vient de publier son cinquième rapport aux chambres législatives. Ce rapport concerne les documents d'enregistrement des euthanasies pratiquées entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2011 examinés par la Commission. La Commission rappelle, comme elle l'a déjà fait dans ses précédents rapports qu'elle « n'a pas la possibilité d'évaluer la proportion d'euthanasies déclarées par rapport au nombre d'euthanasies réellement pratiquées ».

Sur la base de ce que les médecins ont bien voulu déclarer à la Commission,  2.086 euthanasies auraient été pratiquées au cours de ces 2 dernières années.

Évolution du nombre d'euthanasies déclarées :

2003

235

2008

704

2004

349

2009

822

2005

393

2010

953

2006

429

2011

1.133

2007

495

   

Le nombre d'euthanasies déclarées ne cesse de croître. Ainsi, il progresse de 61% entre 2008 et 2011.
Confirmant la tendance des années précédentes, 82% des déclarations sont rédigées en néerlandais et 18% en français. Si l'on totalise le nombre d'euthanasies déclarées depuis la dépénalisation de 2002, on arrive au chiffre de 5.537.
Il faut souligner la nette augmentation des euthanasies pratiquées lorsque la mort du patient n'est pas prévue à brève échéance (doublement en 4 ans) ainsi que le nombre d'euthanasies pour des affections neuropsychiques. Pour l'année 2011, il y eut 50 personnes souffrant d'affections neuropsychiques qui furent euthanasiées soit 4% des euthanasies.

L'intervention d'un médecin formé en soins palliatifs est très largement négligée. En effet, seulement 10 % des médecins font appel à leurs confrères formés en soins palliatifs comme consultants.

Au cours de ces deux dernières années, 49 personnes inconscientes ont été euthanasiées, sur la base d'une déclaration anticipée.

On relève la nette augmentation d'euthanasies pratiquées en maison de repos et/ou de soin (près du double de 2008 à 2011).
Dans ses recommandations, la Commission d'évaluation estime que "le cursus des études médicales devrait comporter une formation préparant les futurs médecins à affronter les problèmes que pose la gestion de la fin de vie, y compris la pratique des soins palliatifs et la mise en oeuvre correcte d'une euthanasie."

Rapport euthanasie 2012

Verslag in het Nederlands HIER


Articles similaires

Belgique : l’euthanasie bientôt considérée comme un « soin de santé » ?

Belgique : l’euthanasie bientôt considérée comme un « soin de santé » ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le 10 mai 2015 a été promulguée une « Loi coordonnée relative à l'exercice des professions de soins de santé », qui reprend un ancien arrêté royal, l'arrêté n°78 de 1967. Maggie De Block, Ministre des Affaires sociales et de la santé publique propose de modifier cette loi, notamment en y incluant une nouvelle définition des soins de santé.

La définition actuelle des soins de santé est libellée comme suit : « des services dispensés par un praticien professionnel en vue de promouvoir, de déterm...

Lire la suite

Religieuze leiders tegen uitbreiding belgische euthanasiewet

Religieuze leiders tegen uitbreiding belgische euthanasiewet

- Euthanasie et suicide assisté

In een gemeenschappelijk communiqué kanten de religieuze leiders van ons land zich tegen een gebeurlijke uitbreiding van de euthanasiewet. Ze maken zich grote zorgen over het gevaar voor wat ze een toenemende banalisering noemen van een zo zwaarwichtige aangelegenheid als de problematiek van het levenseinde.

Het communiqué is ondertekend door dominee Steven Fuite, voorzitter van de Verenigde Protestantse Kerk in België; rabbijn Albert Guigui, grootrabbijn van Brussel; kanunnik Robert Innes, v...

Lire la suite

Nederland: toetsing euthanasie aan herziening toe

Nederland: toetsing euthanasie aan herziening toe

- Euthanasie et suicide assisté

De Regionale toetsingscommissies euthanasie (RTE's) moeten worden aangevuld met een centrale toetsingscommissie waarin onder meer een psychiater zitting heeft. Dat is nodig omdat artsen steeds vaker euthanasie verlenen aan psychiatrische patiënten, zegt hoogleraar gezondheidsrecht Martin Buijsen deze week in Medisch Contact.

Bron: Artsennet

Lire la suite