Niet vervolgd voor poging 'euthanasie'

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 26/06/2013

Een 45-jarige verpleegkundige moet zich niet voor een assisenjury verantwoorden voor de moordpoging op haar zwaar dementerende moeder Yvette. Twee jaar geleden mengde ze slaappillen in haar pudding 'om haar lijden te beperken'. De bejaarde vrouw ontsnapte op het nippertje aan de dood.  Het Brugse parket toont zich nu inschikkelijk en besluit de dochter niet te vervolgen wegens poging tot oudermoord. (Bron: De standaard 16/06/2013)
Professor in de palliatieve geneeskunde Wim Distelmans reageerde  verbaasd op het bericht dat het Brugse parket de vrouw niet wil vervolgen voor de moordpoging op haar demente moeder. 'Ik vind het in ieder geval een merkwaardig precedent. Dat iemand die geprobeerd heeft haar moeder te doden, vrijgesproken wordt. Onlangs was er een gelijkaardig geval, waarbij een man zijn echtgenote op die manier uit haar lijden probeerde te lossen. Die man werd wel veroordeeld, terwijl deze vrouw eigenlijk hetzelfde deed. Die willekeur zou er dus niet mogen zijn.' (Bron:Het Nieuwsblad 16/06/2013)

 


 


Articles similaires

L’euthanasie, toujours plus loin…

L’euthanasie, toujours plus loin…

- Euthanasie et suicide assisté

L'euthanasie pour « fatigue de vivre » revient sur la scène politique et médiatique, suite aux déclarations de la présidente de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten. Le parti avait déjà lancé l'idée en août 2017. Tout comme il y a deux ans, l'appel à autoriser l'euthanasie pour fatigue de vivre a suscité de vives réactions, tant parmi la population que du côté politique ou médical.

L'écrivain Arne De Winde a mal vécu l'euthanasie de son père l'an dernier, et dans une opinion publiée par De Standaard,...

Lire la suite

Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une étude menée en Suisse en décembre 2007 sur 85 parents et amis qui ont été témoins d'un suicide assisté, a révélé une prévalence plus élevée d'état de stress post-traumatique (ESPT) et de deuil compliqué que suite à un décès naturel. La Suisse est l'un des rares pays où le suicide assisté est autorisé. Il est généralement défini comme la prescription ou la fourniture de substances létales dans le but explicite de permettre au patient de se suicider. Malgré le fait que le sujet soit l'objet ...

Lire la suite

Euthanasie des mineurs : le débat reprendra  le 2 octobre

Euthanasie des mineurs : le débat reprendra le 2 octobre

- Euthanasie et suicide assisté

Les commissions réunies des Affaires sociales et de la Justice du Sénat ont décidé de reporter à la rentrée, le travail législatif visant à étendre aux mineurs d'âge l'actuelle loi dépénalisant, sous certaines conditions, l'euthanasie. L'initiative de 4 députés (MR-PS-Open VLD-SP.A) de rédiger un texte de consensus sur l'élargissement de la loi euthanasie aux enfants s'était heurtée à l'opposition des partenaires de la majorité CDH et CD&V. Les auteurs espéraient obtenir un vote en séance plén...

Lire la suite