Niet vervolgd voor poging 'euthanasie'

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 26/06/2013

Een 45-jarige verpleegkundige moet zich niet voor een assisenjury verantwoorden voor de moordpoging op haar zwaar dementerende moeder Yvette. Twee jaar geleden mengde ze slaappillen in haar pudding 'om haar lijden te beperken'. De bejaarde vrouw ontsnapte op het nippertje aan de dood.  Het Brugse parket toont zich nu inschikkelijk en besluit de dochter niet te vervolgen wegens poging tot oudermoord. (Bron: De standaard 16/06/2013)
Professor in de palliatieve geneeskunde Wim Distelmans reageerde  verbaasd op het bericht dat het Brugse parket de vrouw niet wil vervolgen voor de moordpoging op haar demente moeder. 'Ik vind het in ieder geval een merkwaardig precedent. Dat iemand die geprobeerd heeft haar moeder te doden, vrijgesproken wordt. Onlangs was er een gelijkaardig geval, waarbij een man zijn echtgenote op die manier uit haar lijden probeerde te lossen. Die man werd wel veroordeeld, terwijl deze vrouw eigenlijk hetzelfde deed. Die willekeur zou er dus niet mogen zijn.' (Bron:Het Nieuwsblad 16/06/2013)

 


 


Articles similaires

Elargir le cadre légal de la loi dépénalisant l’euthanasie

Elargir le cadre légal de la loi dépénalisant l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Faut-il élargir la loi dépénalisant l'euthanasie ? Un article du 17 novembre 2012 dans le journal Le Soir titre : « Une loi qui pourrait évoluer ».

Outre la répétition des mêmes propositions de loi (voir précédents Bulletins de l'IEB), on perçoit l'agacement voire les menaces de certains face au professionnalisme de certains médecins et institutions qui se refusent à pratiquer l'euthanasie « à la demande », sans même qu'un accompagnement palliatif ne lui soit d'abord proposé. « Si ces hôpitau...

Lire la suite

Don d’organes après euthanasie : nouvelles directives en place aux Pays-Bas

Don d’organes après euthanasie : nouvelles directives en place aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Depuis 2012, année de dépénalisation de l'euthanasie aux Pays-Bas, 23 personnes ont autorisé les médecins à prélever leurs organes après leur mort provoquée par euthanasie. (Voir Bulletin de l'IEB 04/05/2016)

Malgré le caractère marginal de cette pratique, il fallait en organiser les modalités selon des règles « éthiques » bien strictes. À la demande de la Ministre de la santé Edith Schippers, professionnels de la santé, associations de patients, éthiciens et proches de patients ont donc cont...

Lire la suite

Élargissement de l'euthanasie du côté flamand : vite et fort :

Élargissement de l'euthanasie du côté flamand : vite et fort :

- Euthanasie et suicide assisté

Une large majorité semble se dégager, surtout du côté flamand, en faveur d'un texte de consensus pour un élargissement de la loi autorisant l'euthanasie sous certaines conditions aux mineurs. Jean-Jacques De Gucht (Open VLD - photo) a demandé qu'outre la poursuite des auditions, les commissions entament également une discussion politique sur les points qui ont déjà été abordés lors des auditions précédentes, ce qui est le cas pour les mineurs. 
Guy Swennen (SP.A) a également plaidé en ce sens....

Lire la suite