Luxembourg : polémique autour des déclarations anticipées d’euthanasie

Publié le : Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

Dans une question parlementaire récente, la députée luxembourgeoise LSAP Claudia Dall'Agnol a interrogé la ministre de la santé sur la validité des déclarations anticipées d'euthanasie déposées au Luxembourg. En effet, la loi prévoit qu'une personne a la possibilité de consigner par écrit, dans des dispositions de fin de vie, les conditions dans lesquelles elle désire subir une euthanasie, lorsqu'elle est atteinte d'une affection accidentelle ou pathologique incurable et qu'elle se trouve dans l'incapacité d'exprimer sa volonté.
Ces déclarations anticipées doivent être renouvelées tous les cinq ans. Or il s'avère que plus de cinq ans après l'entrée en vigueur de la loi, aucun des auteurs de telles déclarations anticipées n'a été contacté.
La ministre de la santé luxembourgeoise a confirmé cet état de fait, ajoutant que le retard serait progressivement résorbé, et que si les personnes contactées ne répondaient pas, leurs dispositions de fin de vie resteraient valables.
Depuis 2009, les demandes d'euthanasie sont en hausse au Luxembourg. Alors que 5 personnes ont eu recours à cette pratique en 2011, elles étaient 9 en 2012. La parution du prochain rapport de la commission nationale de contrôle et d'évaluation (CNCE) est prévue en mars 2015. Source : l'Essentiel


Articles similaires

L’Espagne s’engage-t-elle  sur la voie de la légalisation de l’euthanasie ?

L’Espagne s’engage-t-elle sur la voie de la légalisation de l’euthanasie ?

- Euthanasie et suicide assisté

Ce mardi 11 janvier, les députés espagnols ont décidé d'examiner une proposition de loi réglementant l'euthanasie. Cette loi autoriserait l'euthanasie d'une personne souffrant d'une maladie grave invalidante ou incurable. Concrètement, le patient devrait en faire la demande écrite et la répéter quinze jours plus tard. Cette demande doit être acceptée par deux médecins puis examinée par une commission. Les soignants pourraient refuser de pratiquer une euthanasie en vertu de leur clause de consc...

Lire la suite

Amélie Van Esbeen a été euthanasiée

Amélie Van Esbeen a été euthanasiée

- Euthanasie et suicide assisté

Amélie Van Esbeen, âgée de 93 ans, a finalement été euthanasiée le mercredi 1er avril 2009. Depuis un an, elle et sa famille demandaient au médecin traitant d'entamer une procédure de demande d'euthanasie, mais ce dernier estimait, en conscience, qu'il n'était pas justifié de le faire car la situation de sa patiente ne rentrait pas dans les conditions requises par la loi. Pour arriver à leurs fins, la patiente et sa famille avaient sollicité les médias, et la nonagénaire avait entamé une grève...

Lire la suite

Euthanasies aux Pays-Bas

Euthanasies aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Au début de la dépénalisation de l'euthanasie (2001), le nombre annuel moyen d'actes d'euthanasie tournait autour des 2.000 cas. Resté à peu près stable jusqu'en 2007, ce nombre a ensuite progressé d'environ 10 % par an. Nouveau bond en 2010 : avec 19 % d'euthanasies de plus que l'année précédente, on en comptait 3.136 au total, et la tendance s'est confirmée en 2011, ainsi que sur les premiers mois de 2012.
Ces chiffres sont contestés par l'un des membres siégeant dans l'une des 5 commissions...

Lire la suite