Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

Auteur / Source : Publié le : 15/11/2018 Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté Actualités Temps de lecture : 3 min.

 Imprimer

Nouveau Flash Expert pour décrypter les recommandations de la Fédération des soins palliatifs en Flandre : ICI

La Fédération des soins palliatifs en Flandre a publié récemment des recommandations destinées aux aidants confrontés à une demande d'euthanasie d'une personne majeure. En réalité, cette dénommée « directive euthanasie » s'adresse principalement aux médecins et aux infirmiers et leur donne une ligne de conduite à observer depuis la demande jusqu'à l'exécution de l'euthanasie.

On peut s'étonner que les recommandations émanent de la Fédération des soins palliatifs en Flandre et soient reprises sous une directive relative aux soins palliatifs, alors que cette directive distingue explicitement l'euthanasie des actes palliatifs. Il y est en effet précisé que dans le cadre des soins palliatifs et du traitement de la douleur, le patient décède des suites d'une maladie, sans qu'il ne soit question d'euthanasie.

La directive s'inscrit ainsi dans le fameux modèle belge des soins palliatifs dits « intégraux », une logique de complémentarité qui fait entrer l'euthanasie dans le champ de la « bonne pratique médicale ». (Voir le Dossier de l'IEB)

On lira dans ces recommandations que les médecins sont même encouragés à proposer d'eux-mêmes l'euthanasie à leurs patients, sous prétexte de donner une information « complète » nécessaire à la prise de décision.

À plusieurs reprises pourtant, la directive indique que l'euthanasie n'est pas un acte médical normal, soulignant qu'il relève de la liberté de chaque aidant d'y participer ou non. Est aussi réaffirmée l'obligation du médecin de proposer les soins palliatifs au patient …


Articles similaires

Les « raccourcis » de l’euthanasie aux Pays-Bas

Les « raccourcis » de l’euthanasie aux Pays-Bas

- Euthanasie et suicide assisté

Le Président de l'association des médecins aux Pays-Bas (KNMG), René Héman s'adresse au Ministre Hugo de Jonge à propos d'un projet de note éthique relative à la fin de vie.
Tout d'abord, lorsqu'on parle du phénomène de « vie accomplie » tel que l'expriment les personnes âgées, il convient de ne pas se limiter à la seule question de la légalité de l'euthanasie dans ce cadre-là, estime René Héman. Il est plus important d'entendre l'appel à l'aide et au bien-être de ce groupe de personnes. Que v...

Lire la suite

Euthanasie de Tine Nys : la loi belge sera questionnée devant la Cour constitutionnelle

Euthanasie de Tine Nys : la loi belge sera questionnée devant la Cour constitutionnelle

- Euthanasie et suicide assisté

Le 12 octobre dernier, le Tribunal correctionnel de Termonde a décidé de poser deux questions préjudicielles à la Cour constitutionnelle concernant l'interprétation de la loi belge sur l'euthanasie.

Cette décision intervient dans le cadre de l'affaire Tine Nys, jeune femme décédée en 2020, à l'âge de 38 ans, par euthanasie. Pour rappel, les trois médecins ayant participé à l'euthanasie avaient été poursuivis pour empoisonnement, du fait du non-respect de plusieurs conditions prévues par la lo...

Lire la suite

« Pacte de mort » et euthanasie de deux jumeaux de 45 ans

« Pacte de mort » et euthanasie de deux jumeaux de 45 ans

- Euthanasie et suicide assisté

Eddy et Marc Verbessem, de vrais jumeaux (monozygotes), étaient nés sourds. Inséparables et restés célibataires, ils ont toujours vécu sous le même toit. Ils ont été euthanasiés ensemble, à leur demande, le 14 décembre dernier à l'UZ Brussel (Clinique universitaire) de Jette. Ils avaient 45 ans.

Leur demande d'euthanasie trouve son origine dans le diagnostic d'un glaucome, une maladie dégénérative du nerf optique qui peut conduire à la cécité. D'après nos informations (difficiles à vérifier),...

Lire la suite