Les « raccourcis » de l’euthanasie aux Pays-Bas

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 06/06/2018

Le Président de l'association des médecins aux Pays-Bas (KNMG), René Héman s'adresse au Ministre Hugo de Jonge à propos d'un projet de note éthique relative à la fin de vie.
Tout d'abord, lorsqu'on parle du phénomène de « vie accomplie » tel que l'expriment les personnes âgées, il convient de ne pas se limiter à la seule question de la légalité de l'euthanasie dans ce cadre-là, estime René Héman. Il est plus important d'entendre l'appel à l'aide et au bien-être de ce groupe de personnes. Que vivent-elles ? D'où vient leur souffrance ? Et de là, il nous revient de voir comment les aider. (Voir Dossier "Vie accomplie")

S'appuyant sur le Rapport d'évaluation de la loi euthanasie, René Héman souligne aussi que les citoyens ont de fausses attentes en ce qui concerne la demande anticipée d'euthanasie. Ils croient par exemple, qu'il suffit de remplir ce papier en y mentionnant leur volonté d'être euthanasiés lorsqu'ils ne reconnaitront plus leurs enfants, pour que le médecin s'exécute. « Mais cela ne marche pas comme cela. (...) Une demande anticipée ne suffit pas pour que la situation corresponde au cadre légal. Il y a beaucoup d'autres conditions légales sérieuses qui doivent être remplies.»

Actuellement, et selon une approximation de la Fédération néerlandaise des patients, 21% des patients aurait rempli un tel formulaire.

René Héman aborde un dernier point dans sa communication au Ministre : il est urgent de parler des autres possibilités hormis celle de l'euthanasie. C'est le rôle des médecins d'aborder bien à temps ces questions avec leurs patients. « L'euthanasie n'est que le dernier recours quand les autres options ont été éliminées. Elle ne peut être exigée ; elle n'est pas un droit. Et d'ajouter : « Il y a d'autres façons de mourir tout à fait digne en dehors de toute euthanasie. J'espère que le Ministre le soulignera. »

Source : KNMG -
Pour aller plus loin : Fiche didactique : Qu'est-ce que la Déclaration anticipée en fin de vie ?


Articles similaires

Afrique du Sud : l’euthanasie reste interdite

Afrique du Sud : l’euthanasie reste interdite

- Euthanasie et suicide assisté

Le mardi 6 décembre, la justice sud-africaine a cassé un jugement rendu en 2015, qui accordait à Robin Stransham-Ford, un avocat à la retraite atteint d'un cancer de la prostate en phase terminale, le droit à l'euthanasie. La Haute Cour de Pretoria avait alors reconnu au malade le droit d'accéder à un programme de suicide assisté. Le patient était néanmoins décédé avant le rendu du verdict. 

 

Le gouvernement sud-africain avait aussitôt fait appel et vient donc d'obtenir gain de cause auprè...

Lire la suite

Les médecins et psychiatres traitants poussés à trancher eux-mêmes les demandes d’euthanasie

Les médecins et psychiatres traitants poussés à trancher eux-mêmes les demandes d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une évaluation de la pratique d'euthanasies a montré que ces dernières années, les psychiatres aux Pays-Bas étaient de plus en plus réticents par rapport à l'euthanasie pour leurs patients ; en 1995, 53% considéraient comme impensable le fait d'aider leurs patients au suicide, contre 63% en 2016.

Une commission a été chargée de réviser la directive sur l'euthanasie des patients psychiatriques.  Elle a constaté que ces patients en demande d'euthanasie et confrontés à la réticence de leur médec...

Lire la suite

L’euthanasie, toujours plus loin…

L’euthanasie, toujours plus loin…

- Euthanasie et suicide assisté

L'euthanasie pour « fatigue de vivre » revient sur la scène politique et médiatique, suite aux déclarations de la présidente de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten. Le parti avait déjà lancé l'idée en août 2017. Tout comme il y a deux ans, l'appel à autoriser l'euthanasie pour fatigue de vivre a suscité de vives réactions, tant parmi la population que du côté politique ou médical.

L'écrivain Arne De Winde a mal vécu l'euthanasie de son père l'an dernier, et dans une opinion publiée par De Standaard,...

Lire la suite