Les questions de nos parlementaires : Elke Sleurs, Bert Anciaux et Helga Stevens.

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 26/06/2013

Certains sénateurs travaillent les matières de bioéthique et s'attachent à comprendre le fonctionnement des différentes structures existantes en interpellant la Ministre compétente.
C'est notamment le cas de de Mme Elke Sleurs (N-VA) qui, ce mardi 4 juin, en Commission des Affaires sociales a adressé différentes demandes d'explication portant sur « le fonctionnement de la plate-forme de concertation fédérale des soins palliatifs » (n° 5-3314 ), sur « l'assistance au suicide » (n° 5-3378 ), et enfin sur « la brochure relative aux déclarations anticipées d'euthanasie » (n° 5-3413 ).
D'autres parlementaires ont également formulé leurs requêtes :  M. Bert Anciaux (Sp.a) voulait en savoir plus sur « la relation entre les chances de survie des malades du cancer et l'hôpital qui les soigne » (n° 5-3434) tandis que Mme Helga Stevens  (N-VA)  s'intéresse au «  service de crise pour enfants et jeunes en besoin urgent d'aide psychiatrique » (n° 5-3606 ) et sur « l'impact de la sixième réforme de l'État sur l'organisation de la psychiatrie infantile et pour jeunes en Belgique » (n° 5-3607 )
On attend les réponses à ces demandes d'explication.
 


Articles similaires

Euthanasie des enfants :  sévérité de la déclaration de parlementaires du Conseil de l'Europe

Euthanasie des enfants : sévérité de la déclaration de parlementaires du Conseil de l'Europe

- Euthanasie et suicide assisté

61 membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe émanant de plusieurs pays et partis politiques, dont les socialistes, ont signé une "déclaration écrite" relative au projet de loi qui dépénaliserait l'euthanasie des enfants en Belgique.

Les signataires affirment que la Belgique se trompe lourdement en pensant « que les enfants sont capables de donner leur consentement éclairé à l'euthanasie et qu'ils peuvent comprendre la signification grave et les conséquences d'une telle décis...

Lire la suite

Ellke Sleurs s’inquiète de l’absence de rapport concernant les soins palliatifs

Ellke Sleurs s’inquiète de l’absence de rapport concernant les soins palliatifs

- Soins palliatifs

Le 5 juin 2013, Elke Sleurs (N-VA) a  de nouveau questionné (question n°5-9215) Laurette Onkelinx sur l'absence de rapport de la Cellule d'évaluation des soins palliatifs. Instituée par le législateur en 2002, cette Cellule doit rendre tous les  deux ans un rapport qui évalue les besoins en matière de soins palliatifs et la qualité des réponses qui y sont apportées. Un rapport a été rendu en 2005 et en 2008, mais plus depuis cette date.
En réponse à des questions précédentes, la Ministre Onkel...

Lire la suite

Questions éthiques autour du Covid19 : qui soigner d’abord ?

Questions éthiques autour du Covid19 : qui soigner d’abord ?

- Santé mentale

Comment juger qu'une vie vaut davantage la peine d'être sauvée qu'une autre ? Cette question, qui semblait jusqu'il y a peu encore réservée au passé et à ses champs de bataille, risque pourtant de se poser dans nos propres hôpitaux ces prochaines semaines. Le système de santé de plusieurs pays d'Europe et du monde est ébranlé par le COVID-19 : il met à rude épreuve les services de soins intensifs, ultra-sollicités par les patients en insuffisance respiratoire. Dans un avis éthique paru hier à ...

Lire la suite