Les médecins et psychiatres traitants poussés à trancher eux-mêmes les demandes d’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 03/10/2018

Une évaluation de la pratique d'euthanasies a montré que ces dernières années, les psychiatres aux Pays-Bas étaient de plus en plus réticents par rapport à l'euthanasie pour leurs patients ; en 1995, 53% considéraient comme impensable le fait d'aider leurs patients au suicide, contre 63% en 2016.

Une commission a été chargée de réviser la directive sur l'euthanasie des patients psychiatriques.  Elle a constaté que ces patients en demande d'euthanasie et confrontés à la réticence de leur médecin traitant, sont le plus souvent redirigés vers la Levenseindekliniek (« Clinique de fin de vie »).

Elle espère, tout comme la Levenseindekliniek, que la publication et l'implémentation de la directive révisée aura pour effet que les médecins ou psychiatres traitants seront davantage disposés à prendre en considération et à exécuter les demandes d'euthanasie de leurs patients psychiatriques. (Voir l'exposé de sa présidente, Cécile Gijsbers) 

La directive vient d'être publiée par l'Association néerlandaise pour la Psychiatrie (NVvP). Sa révision s'est faite en collaboration avec la Société néerlandaise des Médecins généralistes (NHG), la Fédération des Médecins (KNMG), l'Institut néerlandais des Psychologues (NIP) et la Fédération des Médecins spécialistes (KFMS). L'Association néerlandaise pour une fin volontaire de vie (NVVE) s'est réjouie d'une telle incitation pour les psychiatres à traiter eux-mêmes les demandes d'euthanasie.

Source : Medisch Contact


Articles similaires

Pays-Bas : euthanasie des patients souffrants d’une maladie psychiatrique

Pays-Bas : euthanasie des patients souffrants d’une maladie psychiatrique

- Euthanasie et suicide assisté

Comme signalé dans la Factsheet KNMG (1) de février 2014, les demandes d'euthanasie pour des patients psychiatriques sont en augmentation aux Pays-Bas  (2% en 2012). L'euthanasie des patients psychiatriques y est autorisée par la loi. Selon l'arrêt Chabot (1994),  ce n'est pas l'origine de la souffrance qui qualifie la souffrance mais l'insoutenabilité de celle-ci. Ce même arrêt  affirme également que le patient psychiatrique dispose d'une volonté libre et autonome.
La KNMG, la NVvP (2) et la ...

Lire la suite

Euthanasie vóór orgaandonatie?

Euthanasie vóór orgaandonatie?

- Euthanasie et suicide assisté

Dicky Ringeling (61) liet euthanasie plegen en redde vervolgens zeker vijf mensen met haar organen. Daarmee wordt het onderwerp van euthanasie en orgaandonatie terug op de agenda gezet.  In tegenstelling tot België waar een opt-out systeem van toepassing is voor orgaandonatie (men gaat uit dat je akkoord gaat met orgaandonatie tenzij je een document hebt), geldt in Nederland het opt-in systeem, je moet aangeven dat je  je organen ter beschikking wilt stellen.
"De procedures (euthanasie en or...

Lire la suite

Belgische bisschoppen en euthanasie: ze herinneren  aan het verbod te doden

Belgische bisschoppen en euthanasie: ze herinneren aan het verbod te doden

- Euthanasie et suicide assisté

De Belgische bisschoppenconferentie heeft op een bijeenkomst in Grimbergen haar grote bezwaren geuit tegenover de uitbreiding van euthanasie naar minderjarigen. Dat blijkt uit een persbericht van de bisschoppenconferentie. Door de uitbreiding "riskeren we de zin van het menselijke leven te veranderen." De Belgische bisschoppen vrezen dat de samenleving met de uitbreiding van euthanasie naar minderjarigen op een hellend vlak belandt, waarbij "we het risico lopen euthanasie uit te breiden tot...

Lire la suite