Les demandes d’euthanasie à la “Levenseindekliniek” augmentent chaque année

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 23/01/2018

En 2017, 2500 personnes ont contacté la clinique de fin de vie aux Pays-Bas (« Levenseindekliniek » - LEK) parce qu'elles souhaitaient se faire euthanasier. Pour rappel, la LEK accueille principalement des patients qui ne trouvent pas d'autre médecin désirant donner suite à leur demande d'euthanasie.

Ceci représente une augmentation de 38 % des demandes par rapport à 2016. La clinique a approuvé la demande de près d'une personne sur 3,  soit 747 personnes.

Parmi celles-ci, 239 personnes (soit 32 %) souffraient de maux somatiques, 187 étaient atteintes de poly-pathologies liée à la vieillesse (soit 25 %), 179 personnes par un cancer (soit 24 %), 75 étaient atteintes de démence (soit 10 %) et 67 dans un état de souffrance psychique (9 %).

La clinique, qui compte 59 médecins, avait annoncé être en pénurie de médecins fin 2017 et souhaiterait doubler ses effectifs en 2018.

Source : Medisch Contact


Articles similaires

L’euthanasie au Canada, réponse à la vulnérabilité sociale et économique des citoyens ?

L’euthanasie au Canada, réponse à la vulnérabilité sociale et économique des citoyens ?

- Euthanasie et suicide assisté

Selon une enquête menée dans la province de l'Ontario au Canada, la plupart des personnes euthanasiées entre juin 2016 et octobre 2018 n'étaient pas spécialement confrontées à une vulnérabilité sociale ou économique. Tout au contraire, elles étaient plus jeunes et avaient un niveau de revenus plus élevé en moyenne que les personnes décédées naturellement dans cette province. Ce constat rejoint l'observation de l'écrivain Wesley J. Smith dans le National Review - « Assisted Suicide and White Pr...

Lire la suite

Uruguay : une proposition de loi pour légaliser l’euthanasie

Uruguay : une proposition de loi pour légaliser l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Le 11 mars 2020, cinq députés uruguayens ont déposé une proposition de loi pour dépénaliser l'euthanasie et le suicide assisté. Le texte prévoit que ne pourra être poursuivi pénalement le médecin qui provoquera la mort ou assistera dans son suicide une personne adulte, "capable psychologiquement", "atteint d'une maladie terminale, irréversible et incurable ou endurant des souffrances insupportables". Ces critères, sujets à interprétation, ne sont assortis d'aucune définition ou autre précision...

Lire la suite

Belgique : euthanasie toujours plus loin

Belgique : euthanasie toujours plus loin

- Euthanasie et suicide assisté

Ce 23 février 2016, trois propositions de loi relatives à l'euthanasie ont été déposées à la Chambre des Représentants par madame Laurette Onkelinx, en vue d'en garantir l'accès et de faciliter sa pratique.

Etendre la durée de la Déclaration anticipée en fin de vie :
Une première proposition de loi vise à « supprimer la durée de validité limitée à 5 ans de la déclaration anticipée et laisser le patient la déterminer lui-même. »
Actuellement, la loi sur l'euthanasie permet à tout citoyen qui s...

Lire la suite